Enseignants mutés en métropole :

Les profs soutenus par Gélita Hoarau


Publié / Actualisé
Avant de passer leur sixième nuit à la Pyramide inversée ce jeudi soir 15 avril 2010, les enseignants mutés en région parisienne ont reçu la visite de la sénatrice Gélita Hoarau qui leur a réaffirmé son soutien. Cette dernière a annoncé vouloir défendre auprès du ministre de l'Education nationale la position des jeunes professeurs qui souhaitent être affectés à la Réunion, leur académie d'origine.
Avant de passer leur sixième nuit à la Pyramide inversée ce jeudi soir 15 avril 2010, les enseignants mutés en région parisienne ont reçu la visite de la sénatrice Gélita Hoarau qui leur a réaffirmé son soutien. Cette dernière a annoncé vouloir défendre auprès du ministre de l'Education nationale la position des jeunes professeurs qui souhaitent être affectés à la Réunion, leur académie d'origine.
Pour rappel, les enseignants souhaitent "un calibrage conforme aux besoins réels", que les néotitulaires soient nommés sur les postes vacants et transformer les heures supplémentaires en postes à temps plein.

La présidente du conseil général, Nassimah Dindar, s'est elle aussi engagée à défendre les enseignants au ministère de l'Education nationale lors de son déplacement en métropole ces jeudi 15 et vendredi 16 avril.

Le ministre Luc Châtel devrait rendre une réponse définitive dans les prochains jours après un nouvel examen du dossier. Trois pistes de travail devraient être étudiées : "les postes vacants, la libération des heures supplémentaires et le cas des stagiaires IUFM de l'année prochaine," explique le collectif des professeurs mutés.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !