Recel de malfaiteur :

Verdict le 14 mai pour les adeptes de Verbard


Publié / Actualisé
Les adeptes de Juliano Verbard seront fixés sur leur sort le 14 mai 2010. Ils comparaissaient ce vendredi 16 avril 2010 devant les juges du tribunal correctionnel pour "recel de malfaiteur". Il s'agissait du deuxième procès d'un marathon judiciaire concernant directement ou indirectement le Petit lys d'amour.
Les adeptes de Juliano Verbard seront fixés sur leur sort le 14 mai 2010. Ils comparaissaient ce vendredi 16 avril 2010 devant les juges du tribunal correctionnel pour "recel de malfaiteur". Il s'agissait du deuxième procès d'un marathon judiciaire concernant directement ou indirectement le Petit lys d'amour.
Les faits de cette affaire remontent à 2006. Juliano Verbard est condamné par la Cour d'Assises à 15 ans de réclusion criminelle pour le viol de deux frères âgés respectivement de 8 et 12 ans. Le gourou est absent de son procès. Il est donc recherché activement par les forces de l'ordre pour purger sa peine. Une recherche difficile puisque Juliano Verbard est aidé par ses fidèles. Un véritable réseau se met en place pour le cacher. Déplacements dans des coffres de voiture, location de plusieurs maisons ou encore projets de quitter la réunion, ces personnes tenteront coûte que coûte de protéger le fondateur de la secte. C'est finalement en août 2007 qu'il sera arrêté au Tampon après l'enlèvement du jeune Alexandre.

16 personnes ont alors été arrêtées pour "recel de malfaiteur". Ils ont été présentés ce vendredi 16 avril 2010 devant les juges du tribunal correctionnel. Un important dispositif de sécurité avait été mis en place puisque les membres du GIPN étaient présents en nombre au sein de la salle d'audience. Malgré l'absence de Juliano Verbard lors de ces débats, il a été essentiellement question de lui. Les uns comme Sandrine Hoarau, Corinne Michel ou John Daleton ont affirmé être "persuadés" de l'innocence du Petit lys d'amour. D'autres comme Rodolphe Cadet ont quant à eux tout nié. Dans son plaidoyer, le Procureur a ensuite requis des peines d'emprisonnement allant de 6 mois de prison ferme à 3 mois de prison avec sursis.


Le premier acte de l'affaire Verbard a débuté le vendredi 9 avril dernier. La Petit lys d'amour avait alors écopé d'une peine de 2 ans de prison ferme lors d'un procès au Tribunal correctionnel pour une affaire de violence aggravée remontant à 2006. Un jeune garçon de 12 ans se confie en 2007 à un psychologue. Il affirme être victime de violences et de viols. Une enquête est ouverte. Il s'avère que les parents de l'enfant sont des membres du mouvement " c?ur douloureux et immaculé de Marie ", fondé par Juliano Verbard. Les enquêteurs comprennent immédiatement que le Petit lys d'amour est impliqué dans cette affaire, puisqu'il a déjà été condamné pour des actes similaires. 9 autres prévenus étaient également sur le banc des accusés, dont l'amant de Juliano Verbard, Fabrice Michel, et les parents de la victime.

Un troisième procès attend le gourou, du 28 au 30 avril prochain. Juliano Verbard et son amant, Fabrice Michel, seront cette fois-ci présentés devant la Cour d'Assises pour répondre des accusations de viols sur mineurs. Il s'agira du volet criminel de l'affaire qui a été jugée ce vendredi 9 avril devant le tribunal correctionnel. Ils sont tous les deux accusés du viol du jeune garçon de 12 ans et de son frère aîné âgé de 17 ans.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !