Le PCR en perspective du 1er mai :

L'appel à la mobilisation


Publié / Actualisé
Le Parti communiste a appelé les Réunionnais à descendre dans la rue à l'occasion du défilé du 1er mai, lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi 29 avril 2010. En effet, pour Ary Yee Chong Thai Kan, membre du PCR, "la situation sociale aujourd'hui est extrêmement difficile". Parmi les sujets qui provoquent l'inquiétude des représentants du parti, la réforme des retraite et la proposition de loi prévoyant une "suspension systématique" des allocations familiales en cas d'absentéisme chronique d'un enfant à l'école.
Le Parti communiste a appelé les Réunionnais à descendre dans la rue à l'occasion du défilé du 1er mai, lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi 29 avril 2010. En effet, pour Ary Yee Chong Thai Kan, membre du PCR, "la situation sociale aujourd'hui est extrêmement difficile". Parmi les sujets qui provoquent l'inquiétude des représentants du parti, la réforme des retraite et la proposition de loi prévoyant une "suspension systématique" des allocations familiales en cas d'absentéisme chronique d'un enfant à l'école.
Pour Maurice Gironcel, la réforme des retraites telle que voulue par le gouvernement "ne fera que creuser la pauvreté à La Réunion". Et pour cause, le membre du PCR rappelle que la situation à La Réunion est "plus grave que celle de la métropole". Pauvreté de la population âgée ou encore espérance de vie plus faible, autant de raisons invoquées par Maurice Gironcel pour plaider en faveur du maintien de l'âge de la retraite à 60 ans. "Nous pensons qu'il faut taxer les revenus financier", affirme t-il.

Concernant, la "suspension systématique" des allocations familiales en cas d'absentéisme chronique d'un enfant à l'école, "cette loi ne résoudra rien", juge Fabrice Hoareau, membre du parti communiste. "Les sanctions pécuniaires ne feront qu'aggraver la situation de ces familles en difficulté", dénonce t-il.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !