Partenariat entre les Taaf et Veolia Environnement :

Protéger les îles Éparses


Publié / Actualisé
La collectivité des terres australes et antarctiques françaises (Taaf) a signé une convention avec la fondation Veolia environnement, concernant la biodiversité dans les Éparses le 12 mai 2010. Les accords portent sur des actions de recherche sur les récifs coralliens des îles Éparses et sur la gestion des déchets industriels dangereux sur l'île de Juan de Nova.
La collectivité des terres australes et antarctiques françaises (Taaf) a signé une convention avec la fondation Veolia environnement, concernant la biodiversité dans les Éparses le 12 mai 2010. Les accords portent sur des actions de recherche sur les récifs coralliens des îles Éparses et sur la gestion des déchets industriels dangereux sur l'île de Juan de Nova.
La fondation Veolia s'est engagée à soutenir financièrement un programme de recherche sur les récifs coralliens dans les îles Éparses. Les recherches portent sur la résistance et la résilience des écosystèmes coralliens face à des phénomènes extrêmes. En 1998, suite à un phénomène El Nino, un blanchissement massif des coraux a affecté les récifs de l'Océan Indien. L'objectif est d'obtenir régulièrement un état des lieux des lagons des îles Europa, Juan de Nova et Glorieuses et de suivre l'évolution de ces zones sensibles.

D'ici octobre 2010, une équipe d'experts de la fondation Veolia se rendra sur l'île Juan de Nova pour isoler des déchets industriels dangereux (DID) dans des contenants hermétiques. Il s'agit principalement de fûts hydrocarbonés, des résidus de la construction d'une piste navale, qui sont aujourd'hui à moitié enfouis sur la plage. Une fois isolés, les déchets et le sable contaminés seront évacués vers la métropole, pour être éliminés par la filière incinération de Veolia propreté. Il n'existe pas de filière agréée pour le traitement de ce type de déchets à La Réunion.

La collectivité des Taaf est formée pour la partie subantarctique par l'archipel Crozet, l'archipel Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam. Pour la partie tropicale, les îles Éparses, également rattachée aux Taaf, sont situées dans le canal du Mozambique (Les Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India et Europa) et au nord de la Réunion (Tromelin). Aucune population n'habite dans ces districts, mais 50 à 100 scientifiques et personnels techniques y séjournent de six mois à un an. Les îles Éparses accueillent des garnisons militaires et des météorologues tous les 30 à 45 jours.

Marie Trouvé pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !