Volcan islandais : trafic aérien :

Les aéroports français restent ouverts


Publié / Actualisé
Ce lundi 17 mai 2010, la direction générale de l'aviation civile (DGAC) suit de près le trajet du nuages de cendres émis par l'éruption d'Eyjafjalljökull en Islande. D'après les données météorologiques, le centre d'observation des cendres volcaniques de Londres (VAAC) prédisait une extension du nuage vers le nord et le sud. Si les aéroports français sont ouverts, le trafic européen reste perturbé.
Ce lundi 17 mai 2010, la direction générale de l'aviation civile (DGAC) suit de près le trajet du nuages de cendres émis par l'éruption d'Eyjafjalljökull en Islande. D'après les données météorologiques, le centre d'observation des cendres volcaniques de Londres (VAAC) prédisait une extension du nuage vers le nord et le sud. Si les aéroports français sont ouverts, le trafic européen reste perturbé.
Cela même si un retour à la normale est prévu pour Londres et Amsterdam, indique Le Monde à 13h30. Le journal précise que le trafic aérien a repris à Heathrow et Gatwik. L'aéroport Heathrow de Londres, le plus important d'Europe en nombre de passagers, était fermé depuis minuit ce lundi 17 mai. D'après Le Monde, le trafic a repris depuis 14h à Amsterdam.

Ce week-end du 15-16 mai 2010, plusieurs aéroports ont été fermés en Irlande, en Grande Bretagne et aux Pays Bas. La CAA (autorités de l'aviation civile de Grande-Bretagne) avait interdit les vols en Irlande du Nord, Écosse, et en Angleterre, entre 7h et 13 h (heure locale) ce lundi 17 mai 2010.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !