Personnels de l'Académie :

Pas de "discrimination négative" pour les administratifs


Publié / Actualisé
"Les personnels administratifs doivent, eux aussi, pouvoir à l'instar des enseignants originaires bénéficier de points supplémentaires (1 000 points pour les enseignants, 0 pour les administratifs) au niveau de leur barème de mutation qui leur permettraient un retour rapide au pays. Les administratifs ne doivent pas faire l'objet d'une discrimination négative". Tel est le message lancé par le SGPEN CGTR à la ministre de l'Outre-mer Marie-Luce Penchard ce mardi 18 mai 2010.
"Les personnels administratifs doivent, eux aussi, pouvoir à l'instar des enseignants originaires bénéficier de points supplémentaires (1 000 points pour les enseignants, 0 pour les administratifs) au niveau de leur barème de mutation qui leur permettraient un retour rapide au pays. Les administratifs ne doivent pas faire l'objet d'une discrimination négative". Tel est le message lancé par le SGPEN CGTR à la ministre de l'Outre-mer Marie-Luce Penchard ce mardi 18 mai 2010.
"La problématique des néo titulaires enseignants qui souhaitent rester dans l'académie renvoie à la question de l'inégalité de traitement entre administratifs et enseignants de l'Education nationale en matière de priorité d'emploi pour les originaires" indique le SGPEN CGTR.

L'organisation syndicale demande à la ministre de "prendre toutes mesures utiles afin d'attribuer les postes offerts à la Réunion en priorité aux quelques originaires de notre département qui souhaitent venir tout en laissant la porte ouverte à tous".

"L'actuelle rupture d'égalité de traitement entre enseignants et administratifs originaires n'est pas acceptable" ajoute le syndicat qui demande que "tous les personnels de la fonction publique originaires de la Réunion puissent bénéficier d'un régime prioritaire pour revenir et travailler au pays".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !