4ème édition de la fête de la nature du 19 au 23 mai :

4 espaces naturels sensibles à visiter


Publié / Actualisé
La Réunion s'inscrit dans la démarche nationale de fête de la nature et propose des visites guidées gratuites sur 4 sites des espaces naturels sensibles (E.N.S.) du conseil général. La 4ème édition de la fête de la nature a débuté ce mercredi 19 mai 2010 avec la visite du site de Sans Souci à Saint-Paul. Trois autres sites sont accessibles à Saint-Rose, Saint-André et au Tampon ces vendredi 21 et samedi 22 mai.
La Réunion s'inscrit dans la démarche nationale de fête de la nature et propose des visites guidées gratuites sur 4 sites des espaces naturels sensibles (E.N.S.) du conseil général. La 4ème édition de la fête de la nature a débuté ce mercredi 19 mai 2010 avec la visite du site de Sans Souci à Saint-Paul. Trois autres sites sont accessibles à Saint-Rose, Saint-André et au Tampon ces vendredi 21 et samedi 22 mai.
Des visites sont programmées sur le site de Bois Blanc (Sainte-Rose) ces vendredi 21 et samedi 22 mai (contact : 0262 47 18 20) ; le site de Dioré (Saint-André) ce samedi 22 mai (contact : 0262 97 30 42) ; le site d'Archambeaud (Le Tampon) ce samedi 22 mai (contact : 0692 64 46 21).

Les espaces naturels sensibles sont des sites naturels exceptionnels qui présentent un intérêt sur le plan patrimonial, écologique et paysager que le conseil général protège et ouvre au public dans un cadre organisé.

Depuis 1991, la collectivité s'est engagée dans une politique de protection des espaces naturels sensibles afin de préserver les milieux remarquables de l'île. Elle a instauré la taxe départementale des espaces naturels sensibles qui lui rapporte une ressource annuelle d'environ 6 millions d'euros. Le contrôle et la surveillance des actions de gestion menées sont assurés par une brigade de gardes assermentés que le conseil général a créée.

Pour assurer cette mission de protection, la collectivité fait appel à des associations et des communes, dans le cadre de conventions pluriannuelles. Ces acteurs sont chargés de l'entretien courant du site, du suivi scientifique, de la localisation des espèces rares (inventaire botanique et ornithologique, évolution du milieu naturel...), de la restauration écologique (lutte contre les espèces exotiques envahissantes, plantation d'espèces indigènes...). A ce jour, ce se sont près de 7 000 ha d'espaces naturels sensibles qui ont été confiés en gestion à des associations et des communes. 200 emplois ont également été créés depuis 2001.

Trois grands axes d'orientation ont été retenus pour la politique à venir du Département : la protection des forêts primaires et des autres milieux naturels présentant une forte valeur patrimoniale incontestable, la protection du littoral, l'ouverture de sites au public, dans un objectif de sensibilisation à l'environnement
et de solidarité envers les publics défavorisés.

Sur la base de ces priorités d'actions, et après analyse des différents sites recensés,un objectif global de quelques 24 600 ha à protéger d'ici vingt ans a été identifié.

Plus d'informations : www.fetedelanature.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !