Enseignants mutés en métropole :

Les profs ouvrent le débat ce jeudi


Publié / Actualisé
Le collectif des profs 974 participera à deux débats ce jeudi 27 mai 2010. Le SNES, organisateur de ces forums-débats, lance un appel à la grève ce jeudi
et, avec plusieurs organisations syndicales locales, invite la population à participer aux forums pour défendre un système solidaire des retraites à l'Université de lettres à Saint-Denis, Amphi A200.2 à partir de 14 heures et à l'université du Tampon, Amphi A 300 à 16 heures. La quinzaine de néo-titulaires réunionnais affectés en métropole à la rentrée prochaine ont entamé depuis le mois de mars dernier un bras de fer avec l'Académie et le ministère pour obtenir une réaffectation dans leur département d'origine.
Le collectif des profs 974 participera à deux débats ce jeudi 27 mai 2010. Le SNES, organisateur de ces forums-débats, lance un appel à la grève ce jeudi
et, avec plusieurs organisations syndicales locales, invite la population à participer aux forums pour défendre un système solidaire des retraites à l'Université de lettres à Saint-Denis, Amphi A200.2 à partir de 14 heures et à l'université du Tampon, Amphi A 300 à 16 heures. La quinzaine de néo-titulaires réunionnais affectés en métropole à la rentrée prochaine ont entamé depuis le mois de mars dernier un bras de fer avec l'Académie et le ministère pour obtenir une réaffectation dans leur département d'origine.
Ce lundi 24 mai 2010, un rassemblement de soutien a eu lieu sur la place de l'île de la Réunion à Paris. Le JERF (jeunesse émigrée réunionnaise en France), le MRE (mouvement des Réunionnais expatriés), Kreolokoz, la CNT STE 92 (confédération nationale du travail
- syndicat des travailleurs de l'éducation du 92) et le SEUL (syndicat étudiant unitaire et laïque) se sont mobilisés ce lundi à Paris.

Malgré plusieurs manifestations et occupations du Rectorat, "la situation n'évolue pas ou peu" rapporte le comité de soutien à la lutte des profs 974. "Les nouveaux professeurs engagés dans cette lutte se disent confrontés à un mur. À la place du dialogue, force est de constater que l'administration préfère rester sourde aux revendications et ne propose que des entretiens au cas par cas". Les syndicats et organisations rassemblés à Paris ce lundi demandent la titularisation sur place des travailleurs domiens de la fonction publique, la priorité d'affectation aux Réunionnais (et aux domiens dans les DOM) et la création de postes dans l'Education nationale.

Cette situation n'est pas la première du genre. Il y a eu un précédent en 2002. Une vingtaine de professeurs stagiaires s'étaient enchaînés aux grilles du Rectorat et avaient occupé l'IUFM. Ils avaient eu gain de cause et avaient été réaffectés dans l'Académie.

Plus de 70 personnes (associations, citoyens...) se sont retrouvées à l'Université dans le cadre du débat organisé par le collectif des profs 974 ce vendredi soir 21 mai. Le thème de cette soirée : "chômage, emploi et formation à la Réunion: la place de l'Education nationale".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !