Continuité territoriale :

Une aide de 360 euros pour partir en métropole


Publié / Actualisé
Le nouveau dispositif de continuité territoriale souhaité par le président de Région, Didier Robert, a été adopté en commission permanente ce mardi 13 juillet 2010. Il prévoit une aide forfaitaire de 360 euros au transport aérien entre La Réunion et la métropole. Il s'agit d'une aide "tout public" s'adressant à "tous les Réunionnais dont le plafond de ressource est inférieur à 26 030 euros, quel que soit le motif du voyage". Pour les autres personnes, des conditions particulières sont exigées pour bénéficier de cette aide. Ce dispositif qui sera effectif à partir du 16 août est financé à hauteur de 16 millions d'euros, de façon égale entre la Région et l'Etat (8 millions chacun).
Le nouveau dispositif de continuité territoriale souhaité par le président de Région, Didier Robert, a été adopté en commission permanente ce mardi 13 juillet 2010. Il prévoit une aide forfaitaire de 360 euros au transport aérien entre La Réunion et la métropole. Il s'agit d'une aide "tout public" s'adressant à "tous les Réunionnais dont le plafond de ressource est inférieur à 26 030 euros, quel que soit le motif du voyage". Pour les autres personnes, des conditions particulières sont exigées pour bénéficier de cette aide. Ce dispositif qui sera effectif à partir du 16 août est financé à hauteur de 16 millions d'euros, de façon égale entre la Région et l'Etat (8 millions chacun).

Il s'agissait d'une des promesses de campagne de Didier Robert lors des élections régionales. "Proposer aux familles les plus défavorisées 40 000 billets d'avions Réunion - métropole à moins de 500 euros". Un projet qui a pris forme le 20 mai dernier, lorsque le président de Région et la ministre de l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard, ont signé la déclaration d'accord relative à la création d'un Groupement d'intérêt public "continuité territoriale". Cet accord prévoyait une participation à part égale de l'Etat et la Région (8 millions chacun) dans cette politique.

Concrètement, l'Etat et la Région accordent une aide forfaitaire de 360 euros lors de l'achat d'un billet d'avion selon la situation sociale des familles tant que le plafond de ressource ne dépasse pas les 26 030 euros. Cette aide est prise en charge totalement par l'Etat si les ressources sont inférieures à 6 000 euros. Elle est partagée entre l'Etat (220 euros) et la Région (140 euros) pour les familles ayant des ressources comprises entre 6 000 euros et 11 720 euros. Enfin, la Région finance totalement cette aide lorsque les ressources sont comprises entre 11 720 euros et 26 030 euros.

Cette aide peut également être accordée à d'autres personnes respectant certaines conditions. A savoir, être un sportif de haut niveau ou son accompagnateur (4 fois par an). Être un doctorant devant faire des recherches en métropole. Être l'accompagnateur d'un étudiant en mobilité pour une première installation, être un étudiant aidé à 50% ou ne bénéficiant pas du Passeport Mobilité. Être en deuil en métropole (pour un résident réunionnais) ou en deuil à La Réunion (pour un résident en métropole). Ou encore être bénéficiaire d'un rapatriement sanitaire pris à 65% ou être l'accompagnateur du patient rapatrié.

Le montant de cette aide peut surprendre au regard des prix des billets d'avion à destination de la métropole en cette période de vacances (supérieurs à 1 000 euros). Comment le président de Région peut-il alors affirmer qu'il proposera 40 000 billets d'avions à moins de 500 euros ? En réalité, le tarif pris en compte concerne des billets en basse saison, qui avoisinent les 800 euros. Cette aide de 360 euros permet alors de descendre sous la barre des 500 euros.

Les dossiers pour obtenir cette aide pourront être retirés à partir du 16 août sur internet ou sur les différentes agences de l'île. Toutes les informations sur le site : www.regionreunion.com ou continuiteterritoriale@cr-reunion.fr.

L'Alliance est très critique à l'égard de ce nouveau dispositif. Pour preuve, "nous avons refusé de participé à son vote", indique Aline Murin Hoarau, conseillère régionale Alliance. Pour Paul Vergès, Didier Robert "trahit le principe selon lequel le financement de la politique de continuité territoriale revient exclusivement à l'Etat".

Il appuie son argumentaire en prenant l'exemple de la Corse: "260 000 Corses bénéficient d'une aide à la continuité territoriale de 192 millions d'euros alors qu'ils sont éloignés de 200 kilomètres de la métropole. Au lieu de demander à bénéficier de la même aide, nous décidons de mettre la main à la poche et de financer un dispositif qui ne relève pas de la Région" dénonce t-il.

Mounice Najafaly pour www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Tomtom, Posté
je tien a feliciter mr robert on entand que des critique a son egard mais ce qu'il a fait en si peux temps comme la baise de la bouteille de gaz l'essence les bon pour la continuite teritorial il et le seul qui a fait quelque chose pour les reunionnais l'autre parti a fait quoi rien juste critiquer se que mr robert fait mr robert change pas votre politique je suis pour la route du litorale et pour les bon des vacances
Mme DURAZ Louise, Posté
La seule amélioration souhaitable serait de peser sur les prix des billets d'avion et surtout d'instituer un prix unique tout au long dee l'année qui permettrait dee voyager pendant les fêtes et congés scolaires ALORS votre aide de 360 serait bien assez importante et soyez-en remercié car sans elle rien n'estrnpossible pour les moins fortunés- MERCI PRESIDENT.
Soleil, Posté
Je suis outré! Comment peut-on accorder une aide financiere à certaines personnes pour passer des VACANCES en métropole, dés lors que 25% de l'île de la reunion (si non plus) vivent sous le seuil de la pauvreté? Ne sarait-il pas préferable, d'utiliser cet argent, pour venir en aide aux plus démunis? Je pense à tous ceux qui ont recour au secour populaire pour pouvoir manger à leur fain et à s'habiller.
Partir en vacance n'est pas une notion vitale. Je trouve que ce mode opératoire est outrageant aux personnes qui luttes chaque jour sans trop savoir quoi manger mais aussi, aux contribuables.
Arretez donc, d'utiliser INUTILEMENT l'argent des contribuables à des fins politique ou autres.-- Merci --