Esclaves oubliés de Tromelin :

La restauration entre dans la phase de sablage


Publié / Actualisé
Depuis début juillet 2010 à Saint-Pierre, les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) proposent au public de découvrir une exposition sur les esclaves oubliés de Tromelin. Il est possible d'assister au travail de restauration des objets retrouvés sur l'île de Tromelin lors de deux campagnes de fouille archéologiques menées en 2006 et en 2008. Le Groupe de recherches en archéologie navale (Gran), avait alors fait des découvertes majeures: les habitations des esclaves, l'épave de l'Utile, des ossements humains.
Depuis début juillet 2010 à Saint-Pierre, les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) proposent au public de découvrir une exposition sur les esclaves oubliés de Tromelin. Il est possible d'assister au travail de restauration des objets retrouvés sur l'île de Tromelin lors de deux campagnes de fouille archéologiques menées en 2006 et en 2008. Le Groupe de recherches en archéologie navale (Gran), avait alors fait des découvertes majeures: les habitations des esclaves, l'épave de l'Utile, des ossements humains.
Actuellement, le processus de restauration et de conservation sur les objets des esclaves oubliés de Tromelin entame une nouvelle étape, celle du sablage avec microbilles. Le sablage est utilisé pour traiter certains objets métalliques. Afin de remplir les conditions de sécurité, cette opération se déroule en plein air, au siège des Terres australes et antarctiques françaises (rue Gabriel Dejean, Saint-Pierre).

L'atelier des esclaves oubliés de Tromelin, situé sur le front de mer de Saint-Pierre dans le bâtiment "les comptoirs du sud" face à la capitainerie n'est donc ouvert au public qu'à certains moments : des visites peuvent être organisées sur demande du lundi au vendredi au 02 62 96 78 37. La conservatrice-restauratrice, Françoise Mielcarek, sera présente les vendredis 6, 13 et 20 aout de 16h à 18h afin de proposer des visites guidées, des conférences et présenter processus de restauration et de conservation des objets.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !