Lutte contre les violences intrafamiliales :

La BD nouvel outil pédagogique


Publié / Actualisé
Le directeur de cabinet du préfet de La Réunion, Benoît Huber a présenté une bande dessinée de 20 pages, intitulée "dans le Fénoir". Il s'agit d'un outil pédagogique réunionnais destiné à sensibiliser les enfants de 8-11 ans sur les problèmes de violences intrafamiliales. La brigade de prévention de la délinquance juvénile de la gendarmerie de la Réunion (BPDJ) est à l'origine de ce projet qui a été réalisé en collaboration avec les élèves de la section "arts appliqués" du lycée Ambroise Vollard de Saint-Pierre, au cours de l'année scolaire 2009-2010. "Une façon également de les inciter à devenir acteur de la prévention", souligne la préfecture dans son communiqué.
Le directeur de cabinet du préfet de La Réunion, Benoît Huber a présenté une bande dessinée de 20 pages, intitulée "dans le Fénoir". Il s'agit d'un outil pédagogique réunionnais destiné à sensibiliser les enfants de 8-11 ans sur les problèmes de violences intrafamiliales. La brigade de prévention de la délinquance juvénile de la gendarmerie de la Réunion (BPDJ) est à l'origine de ce projet qui a été réalisé en collaboration avec les élèves de la section "arts appliqués" du lycée Ambroise Vollard de Saint-Pierre, au cours de l'année scolaire 2009-2010. "Une façon également de les inciter à devenir acteur de la prévention", souligne la préfecture dans son communiqué.
La bande-dessinée relate l'histoire d'un petit garçon qui se trouve confronté aux violences au sein de sa famille. Il se confie à sa petite copine qui par le biais d'adultes relais l'aide à trouver des solutions.

Finalisée en juillet 2010, la BD a été imprimée en 10 000 exemplaires et sera distribuée dans les prochains jours lors des interventions de la BPDJ dans les établissements scolaires. Une version créole sera également disponible prochainement. La création de ce support sur le thème des violences intrafamiliales est une première à La Réunion.

A noter que ce projet a été crée dans le cadre général de la politique de la lutte contre la délinquance. Surtout qu'"en 2010, la lutte contre les violences faites aux femmes est déclarée grande cause nationale par le gouvernement", indique la préfecture.


   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !