Projet de loi européen :

Vers 20 semaines de congé maternité


Publié / Actualisé
Le Parlement Européen a voté ce mercredi 20 octobre 2010 une résolution en faveur de la prolongation du congé de maternité à 20 semaines au minimum contre 14 actuellement. En France, les femmes qui accouchent bénéficient d'un congé de maternité de 16 semaines. Elles pourraient donc bénéficier de 4 semaines supplémentaires si le conseil des ministres de l'Union Européenne valide le projet de loi. Ce qui est loin d'être gagné, au regard de l'opposition de certains pays comme la France, l'Allemagne, la Suède ou le Royaume-Uni.
Le Parlement Européen a voté ce mercredi 20 octobre 2010 une résolution en faveur de la prolongation du congé de maternité à 20 semaines au minimum contre 14 actuellement. En France, les femmes qui accouchent bénéficient d'un congé de maternité de 16 semaines. Elles pourraient donc bénéficier de 4 semaines supplémentaires si le conseil des ministres de l'Union Européenne valide le projet de loi. Ce qui est loin d'être gagné, au regard de l'opposition de certains pays comme la France, l'Allemagne, la Suède ou le Royaume-Uni.
Le congé maternité en France est de 16 semaines pour les femmes qui accouchent de leur premier ou de leur deuxième enfant. Il est de 26 semaines pour les mères de trois enfants ou plus. Ce congé est indemnisé à 100% du salaire de base. Si le projet de loi européen est entériné, les mères bénéficieront donc de 4 semaines supplémentaires de congé. Une avancée qui serait la bienvenue pour de nombreuses associations de défense des droits des femme.

Le discours est différent du côté du gouvernement qui s'oppose totalement à un allongement de la durée du congé. Et pour cause, en pleine période d'austérité, la facture risque d'être salée puisque Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la famille, estime que cette mesure pourrait coûter 1,3 milliards d'euros par an à la France. Elle souligne également que "dans notre pays, on est dans la moyenne haute au niveau européen " avec 16 semaines de congé de maternité. La membre du gouvernement préconise plutôt "une meilleure répartition des congés maternité et paternité entre le papa et la maman".

Nul doute que la France, ainsi que d'autres pays de l'UE comme l'Allemagne, la Suède ou le Royaume-Uni feront entendre leur opposition lors de l'examen du projet de loi par le conseil des ministres de l'Union Européenne.

Par ailleurs, cette résolution prévoit la mise en place d'un congé paternité de deux semaines dans tous les pays membre de l'Union.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !