Production locale :

Le sel de Saint-Leu a trouvé repreneur


Publié / Actualisé
Ainsi que l'avait annoncé Imaz Press Réunion dans un article publié le samedi 15 janvier 2011, le sel de Saint-Leu revient dans les caris réunionnais. Une convention pour la gestion des salines de Saint-Leu a été signée entre le conseil général et le Groupement pour la conservation de l'environnement et l'insertion professionnelle (GCEIP). Cette structure va assurer la gestion des salines et la commercialisation du sel. Une subvention de 73 090,64 a été allouée au Groupement par la commission permanente du Département afin de financer sa mission.
Ainsi que l'avait annoncé Imaz Press Réunion dans un article publié le samedi 15 janvier 2011, le sel de Saint-Leu revient dans les caris réunionnais. Une convention pour la gestion des salines de Saint-Leu a été signée entre le conseil général et le Groupement pour la conservation de l'environnement et l'insertion professionnelle (GCEIP). Cette structure va assurer la gestion des salines et la commercialisation du sel. Une subvention de 73 090,64 a été allouée au Groupement par la commission permanente du Département afin de financer sa mission.
Appartenant au Département, les salines de la Pointe au sel étaient gérées jusqu'en juin 2010 par l'Office de Tourisme de Saint-Leu. La structure n'a pas souhaité prolonger sa convention avec le conseil général. La commercialisation du sel s'est arrêtée en même temps. Depuis plusieurs semaines il était quasiment impossible de trouver ce produit dans les rayons des grandes surfaces et aux magasins.

Les salines de la Pointe au sel existent depuis 1942. Elles produisent annuellement entre 100 et 150 tonnes de sel. Ce produit à la particularité d'être issue d'une eau de mer ayant un taux de salinité exceptionnel de 42 grammes de sel par litre d'eau de mer alors que la moyenne mondiale est de 30 à 37 grammes de sel par litre d'eau de mer.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !