Cours d'assises - Procès Verbard :

10 à 15 de réclusion criminelle requis contre le Petit Lys d'Amour


Publié / Actualisé
Dernière ligne droite pour le procès de Juliano Verbard, dit le Petit Lys d'Amour, leader de la secte Coeur immaculée et douloureux de Marie. Au terme de la journée d'audience de ce vendredi 15 avril, l'avocat général a requis une peine de 10 à 15 de réclusion criminelle contre le principal accusé et de 10 à 12 ans pour son amant, Fabrice Michel, pour l'enlèvement en juillet et août 2007 d'Alexandre Thélahire, un enfant de 12 ans au moment des faits. Juliano Verbard a été décrit de "pervers mégalomaniaque" par un expert. Les quinze autres protagonistes encourent des peines allant de 2 à 10 ans d'emprisonnement. Le procès devrait durer jusqu'au vendredi 22 avril.
Dernière ligne droite pour le procès de Juliano Verbard, dit le Petit Lys d'Amour, leader de la secte Coeur immaculée et douloureux de Marie. Au terme de la journée d'audience de ce vendredi 15 avril, l'avocat général a requis une peine de 10 à 15 de réclusion criminelle contre le principal accusé et de 10 à 12 ans pour son amant, Fabrice Michel, pour l'enlèvement en juillet et août 2007 d'Alexandre Thélahire, un enfant de 12 ans au moment des faits. Juliano Verbard a été décrit de "pervers mégalomaniaque" par un expert. Les quinze autres protagonistes encourent des peines allant de 2 à 10 ans d'emprisonnement. Le procès devrait durer jusqu'au vendredi 22 avril.
Depuis le mercredi 06 avril 2011, Juliano Verbard et quinze de ses adeptes se retrouvent dans le box des accusés de la Cour d'Assises, au terme d'un procès très médiatique. L'enlèvement spectaculaire d'Alexandre Thélahire en juillet et août 2007 avait défrayé la chronique sur l'île. Il avait à l'époque 12 ans. Juliano Verbard voulait en faire son successeur.

Si Juliano Verbard encourt 10 à 15 ans de réclusion criminelle, 10 à 12 ans a été requis pour son amant Fabrice Michel, 8 à 10 ans pour Corinne Michel, Sandrine Hoarau, et pour les ravisseurs du jeune Alexandre, à savoir, Jean-Charles Daleton, Patrice Daleton, Johan Daleton, Yves Daleton et Alexin Michel, et pour le chauffeur, John Daleton.

Anissa Gence encourt 5 à 7 ans d'emprisonnement, tandis que Guillaume Maillot, responsable du premier enlèvement, et Marie-Luce Michel encourent, quant à eux, 3 à 4 ans d'emprisonnement avec un sursis partiel. 2 à 3 ans d'emprisonnement ont été requis pour Marie-Noëlie Latchoumane, Anne-Lise Florineda et Sonia Flore, avec un sursis partiel pour les deux dernières.

Le procès devrait se clôturer le vendredi 22 avril.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !