Environnement :

Remplacer les pesticides par les déchets organiques


Publié / Actualisé
Sept partenaires se sont rassemblés au TCO (territoire de la côte ouest), lundi 2 mai 2011, pour présenter GIROVAR, un projet visant à mieux valoriser les résidus organiques et remplacer les engrais chimiques importés.
Sept partenaires se sont rassemblés au TCO (territoire de la côte ouest), lundi 2 mai 2011, pour présenter GIROVAR, un projet visant à mieux valoriser les résidus organiques et remplacer les engrais chimiques importés.
Le projet Girovar, qui réunit l'ensemble des acteurs concernés (consommateurs, producteurs, transformateurs et gestionnaires), vise à explorer les intérêts et contraintes d'une production locale d'engrais organiques efficaces à partir de la matière produite. Le 2 mai, à l'issue de la réunion du comité de pilotage du projet de Gestion intégrée des Résidus Organiques par la Valorisation Agronomique à La Réunion (GIROVAR), s'est tenue une conférence de presse au Territoire de la Côte Ouest (TCO). Ce projet, porté par le Cirad, rassemble sept partenaires autour du Territoire de la Côte Ouest.

L'agriculture réunionnaise est très dépendante d'engrais chimiques importés, alors qu'une quantité importante de matière organique est produite sur l'île. Pendant les 3 ans du projet, des scénarios de gestion intégrée pour une fertilisation organique écologique et économiquement rentable seront élaborés par les acteurs eux-mêmes, évalués et détaillés en vue de leur mise ?uvre.

Les partenaires estimeront les besoins en fertilisants organiques. Comment et à quel point les satisfaire en recyclant les déchets végétaux, les boues de station d'épuration, les fumiers et autres résidus organiques produits par les exploitations agricoles ou les communes du Territoire de la Côte Ouest.
 
Ce projet s'appuie sur un partenariat entre la Chambre d'Agriculture, la FRCA (fédération des coopératives agricoles), le Cirad (centre international pour la recherche agronomique et le développement), le Territoire de la Côte Ouest, le lycée agricole de St Paul, la Société Industrielle des Engrais de la Réunion (Coopérative des Avirons) et la régie la Créole.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !