Marine nationale - Transfert de pavillon :

"La Rieuse" s'en va au Kenya


Publié / Actualisé
Après 24 années au service de la marine française, le patrouilleur "La Rieuse" a rejoint mardi 7 juin 2011 la marine kenyane. À cette occasion, une cérémonie de cession s'est tenue en présence du Fleet Commander kenyan (commandant de la flotte), le colonel Charles-Muriu Kahariri et présidée par le général de brigade, Jean-Marc Nébout, commandant supérieur des FAZOI (forces armées de la zone sud de l'Océan Indien).
Après 24 années au service de la marine française, le patrouilleur "La Rieuse" a rejoint mardi 7 juin 2011 la marine kenyane. À cette occasion, une cérémonie de cession s'est tenue en présence du Fleet Commander kenyan (commandant de la flotte), le colonel Charles-Muriu Kahariri et présidée par le général de brigade, Jean-Marc Nébout, commandant supérieur des FAZOI (forces armées de la zone sud de l'Océan Indien).
Pendant 24 années, le patrouilleur "La Rieuse" a assuré des missions de surveillance maritime dans la zone économique exclusive (ZEE) française, plus particulièrement aux abords des îles Éparses. Il a également participé à des missions de lutte anti-piraterie et à la surveillance de l'immigration au large de Mayotte.

"La Rieuse" a fait aussi partie d'"Artimon", une opération de la Marine française dans le cadre de l'embargo contre l'Irak pendant la première guerre du Golfe. Le bâtiment a ensuite été engagé dans l'opération "Azalée" en 1995 afin de neutraliser le mercenaire Bob Denard et son équipe, lors de leur tentative de coup d'Etat aux Comores.

Quatrième à porter le nom de "La Rieuse", le patrouilleur, issu des "constructions mécaniques de Normandie" est entré en service le 13 juin 1987.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !