Santé publique :

Le CHR s'engage à améliorer ses performances


Publié / Actualisé
Signé le 6 juin 2011 par Michel Calmon, directeur général du CHR, Chantal de Singly, directrice générale de l'Agence de Santé Océan Indien (ARS-OI) et Christian Anastasy, directeur général de l'Agence Nationale d'Appui à la Performance (ANAP), le contrat performance du Centre Hospitalier Régional de La Réunion  vise à améliorer ses pratiques et la prise en charge des malades. Avec en ligne de mire : la création du centre hospitalier universitaire (CHU).
Signé le 6 juin 2011 par Michel Calmon, directeur général du CHR, Chantal de Singly, directrice générale de l'Agence de Santé Océan Indien (ARS-OI) et Christian Anastasy, directeur général de l'Agence Nationale d'Appui à la Performance (ANAP), le contrat performance du Centre Hospitalier Régional de La Réunion  vise à améliorer ses pratiques et la prise en charge des malades. Avec en ligne de mire : la création du centre hospitalier universitaire (CHU).
Au CHR de La Réunion, " le contrat performance vient amplifier les démarches d'amélioration de la prise en charge des malades et de retour à l'équilibre financier initiées par les deux hôpitaux, le centre Hospitalier Félix Guyon et le Groupe Hospitalier Sud Réunion ", indique l'agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué. La signature de ce contrat fait partie de la démarche d'émergence d'un CHR-U et doit lui permettre de dégager les ressources nécessaires pour conforter sa situation financière et poursuivre ses investissements.
 
Ainsi, le contrat performance prévoit 11 pistes de travail axées qui viennent renforcer le rapprochement des deux sites dans le cadre de la fusion, prélude à la création du CHR-Universitaire. Parmi elles : faire de l'amélioration de la qualité et de la gestion des risques un axe prioritaire, optimiser la gestion du temps médical, améliorer la performance du CHR sur les dimensions ressources humaines et management, développer les potentiels d'activité pertinente dans le cadre des filières de soins et des réseaux pour mieux répondre aux besoins de la population...

Concrètement, plusieurs objectifs sont poursuivis : la prise en charge en ambulatoire de 85 % des 18 gestes marqueurs (gestes identifiés au niveau national comme potentiellement réalisables en chirurgie ambulatoire), l'occupation des salles de blocs à hauteur de 75 %, les rendez-vous attribués en consultation en moins d'un mois, 80% des patients pris en charge en moins de 4 heures aux urgences, l'occupation de l'IRM d'au moins 80 %, la satisfaction d'au moins 80 % des patients dans le cadre des enquêtes de satisfaction et l'amélioration du taux de capacité d'autofinancement.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...