Nouvelle route du littoral :

L'Alliance s'oppose toujours au projet de la Région


Publié / Actualisé
Le bilan final de la concertation publique relative à la nouvelle route du littoral a été présenté le mardi 21 juin 2011 lors de la commission permanente du conseil régional. L'Alliance continue d'émettre de vives inquiétudes sur ce bilan et sur la faisabilité du projet, notamment en raison d'aléas techniques, environnementaux et financiers.
Le bilan final de la concertation publique relative à la nouvelle route du littoral a été présenté le mardi 21 juin 2011 lors de la commission permanente du conseil régional. L'Alliance continue d'émettre de vives inquiétudes sur ce bilan et sur la faisabilité du projet, notamment en raison d'aléas techniques, environnementaux et financiers.
La concertation publique sur la nouvelle route du littoral s'est déroulée entre le vendredi 1er avril et le mardi 31 mai 2011. Au total, 269 avis ont été émis. Selon l'Alliance, 134 avis sont favorables au projet et les 135 autres comprennent les avis défavorables et les personnes qui ne se sont pas prononcées. "Avec seulement 269 avis, la concertation est très faible", estime Michel Lagourgue, élu de l'Alliance. Il dénonce "un rapport léger, qui ne livre pas d'indications sur des problématiques essentielles, et qui omet les observations des conseillers régionaux de l'Alliance en annexe".

Paul Vergès a qualifié la concertation d'"opération marketing, où les bienfaits du projet sont mis en avant et les côtés négatifs sont absents du rapport". Il a exprimé ses inquiétudes sur la faisabilité du projet, en raison "d'aléas d'ordre technique et financier". "Le projet paraît démesuré par rapport au budget qui lui est accordé. Il ne tient pas compte de plusieurs éléments, comme les changements climatiques, l'élévation du niveau de la mer, l'érosion de la digue sur par le travail de l'océan, la disponibilité des matériaux ou l'évolution démographique", a soutenu Paul Vergès.

L'Alliance souhaite alerter la population sur le projet en cours d'élaboration. Paul Vergès propose que "le conseil régional diffuse massivement le rapport, ainsi que toutes les contributions, afin que la population puisse y voir non seulement les arguments de la Région, mais aussi les prises de position des uns et des autres". Le président de l'Alliance s'est d'ailleurs porté "volontaire pour le distribuer". Selon lui, "ce sera l'occasion de prendre connaissance des problèmes de ce projet".

Samia Omarjee pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !