Caserne Vérines - Inauguration de trois fresques :

Améliorer l'accueil des mineurs victimes


Publié / Actualisé
La Brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) basée à la caserne de gendarmerie Vérines (Saint-Denis) a inauguré, ce jeudi 23 juin 2011, trois fresques dans la salle d'audition des mineurs. Réalisées par les jeunes du groupe Moremo (module de remotivation) des collèges et lycées de Plateau Caillou et La Saline, ces productions sont destinées "à rendre la salle plus chaleureuse et à améliorer l'accueil des mineurs victimes". À l'initiative de ce projet, Cindy Guirriec, maréchale des logis chef et Séverine Gautier, gendarme à la BPDJ de Saint-Denis.
La Brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) basée à la caserne de gendarmerie Vérines (Saint-Denis) a inauguré, ce jeudi 23 juin 2011, trois fresques dans la salle d'audition des mineurs. Réalisées par les jeunes du groupe Moremo (module de remotivation) des collèges et lycées de Plateau Caillou et La Saline, ces productions sont destinées "à rendre la salle plus chaleureuse et à améliorer l'accueil des mineurs victimes". À l'initiative de ce projet, Cindy Guirriec, maréchale des logis chef et Séverine Gautier, gendarme à la BPDJ de Saint-Denis.
Selon Cindy Guirriec, maréchale des logis chef à la BPDJ de Saint-Denis, à l'initiative de ce projet, "la salle d'audition récemment rénovée était un peu tristounette". "Nous nous sommes demandés pourquoi pas l'agrémenter avec des fresques", poursuit-elle.

Sous la houlette de deux graffeurs, une quinzaine de jeunes en situation d'échec scolaire du groupe Moremo ont ainsi réalisés trois fresques représentant des paysages. Des jeunes sensibilisés au préalable sur l'accueil des mineurs victimes. "Nous sommes intervenues avec ma collègue, à plusieurs reprises pour leur présenter ce que c'étaient les agressions sexuelles, le statut de victimes. On a essayé de le faire de manière ludique puisque le sujet était assez délicat", explique Cindy Guirriec.

Créée en 1998, la BPDJ a pour mission de mener des actions de prévention en direction du public jeune sur le territoire réunionnais. Le Moremo s'adresse aux élèves de plus de 16 ans ayant quittés le cursus scolaire sans solution d'orientation.

En 2010, 72 auditions de mineurs de 2 ans et demi à 16 ans ont été réalisées, indique la BPDJ.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !