Sécurité routière :

Augmentation des infractions


Publié / Actualisé
1 357 véhicules ont été contrôlés par 162 gendarmes et policiers sur l'ensemble de l'île ce vendredi 15 juillet 2011. Le bilan de cette opération fait ressortir un taux d'infractions de 17% soit 231 infractions ayant fait l'objet d'une contravention. Ces chiffres sont "plus élevés que la moyenne relevée (14%) lors des opérations routes bleues de 2010 et sont quasiment aussi importants que lors de l'opération coordonnée du 23 juin dernier (18%)" indique la préfecture dans un communiqué publié ce lundi 18 juillet
1 357 véhicules ont été contrôlés par 162 gendarmes et policiers sur l'ensemble de l'île ce vendredi 15 juillet 2011. Le bilan de cette opération fait ressortir un taux d'infractions de 17% soit 231 infractions ayant fait l'objet d'une contravention. Ces chiffres sont "plus élevés que la moyenne relevée (14%) lors des opérations routes bleues de 2010 et sont quasiment aussi importants que lors de l'opération coordonnée du 23 juin dernier (18%)" indique la préfecture dans un communiqué publié ce lundi 18 juillet
Ces contrôles ont dénombré 70 excès de vitesse, mais aussi 3 alcoolémies supérieures à 0,8 g/l, 48 non respects de feux rouges ou de stops ou de priorités et 51 utilisations du téléphone au volant. "Cela confirme notamment la banalisation de l'utilisation du téléphone au volant, utilisation interdite qui multiplie par 5 le risque d'accident par la perte d'attention des automobilistes" commente la préfecture.

Cette opération confirme aussi que la recrudescence des accidents constatée depuis le début de l'année 2011. "Elle peut être imputée en grande partie au refus d'une frange de conducteurs de modifier leurs comportements malgré toutes les campagnes de sensibilisation à la sécurité sur les routes" estime la préfecture.

"Ces opérations de contrôles coordonnées seront donc renouvelées afin de traquer tous les comportements à risques" prévient la préfecture. Rappelons que les opérations routes bleues ne sont désormais plus annoncées au public.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !