Opération de police et de gendarmerie :

1128 véhicules contrôlés


Publié / Actualisé
Une opération de contrôle coordonné des forces de police et de gendarmerie s'est déroulée le mardi 15 novembre 2011 sur l'ensemble de l'île avec pour cibles principales l'utilisation du téléphone au volant et le bouclage de la ceinture de sécurité. Pendant des phases de 60 minutes, renouvelées sur 43 points différents, 1128 véhicules ont été contrôlés par 195 gendarmes et policiers. "Le bilan de cette opération fait ressortir un taux d'infractions de 19% soit 209 infractions ayant fait l'objet d'une contravention" note la préfecture.
Une opération de contrôle coordonné des forces de police et de gendarmerie s'est déroulée le mardi 15 novembre 2011 sur l'ensemble de l'île avec pour cibles principales l'utilisation du téléphone au volant et le bouclage de la ceinture de sécurité. Pendant des phases de 60 minutes, renouvelées sur 43 points différents, 1128 véhicules ont été contrôlés par 195 gendarmes et policiers. "Le bilan de cette opération fait ressortir un taux d'infractions de 19% soit 209 infractions ayant fait l'objet d'une contravention" note la préfecture.
"Ce taux d'infractions est plus élevé que la moyenne relevée lors des opérations routes bleues de 2010 (14%) et il est aussi important que lors des opérations coordonnées des mois précédents (18%)" indique la préfecture.

Il a été dressé 209 procès verbaux pour notamment, 62 infractions à l'utilisation de téléphone et 25 défauts de ceinture, mais aussi 1 alcoolémie supérieure à 0,8 g/l, 23 excès de vitesse et, 4 non respects de feux rouge/ stops/ priorités.

La préfecture estime que cela confirme "la banalisation de l'utilisation du téléphone au volant, utilisation interdite qui multiplie par 5 le risque d'accident par la perte d'attention des automobilistes et d'autre part que le réflexe de bouclage de la ceinture de sécurité, bien qu'obligatoire depuis de nombreuses années, n'est pas encore un réflexe pour un nombre significatif d'automobilistes".

Cette opération, dit la préfecture, confirme aussi que la recrudescence des accidents corporels et l'augmentation du nombre de tués sur les routes constatées depuis le début de l'année 2011 peuvent être imputée en grande partie au refus d'une frange de conducteurs de modifier leurs comportements malgré toutes les campagnes de sensibilisation à la sécurité sur les routes.

"Ces opérations de contrôles coordonnées seront renouvelées et amplifiées afin de traquer tous les comportements concourant à l'insécurité routière" prévient la préfecture.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !