Le Port - Braquage sur la quatre voies :

Le chauffeur en garde à vue


Publié / Actualisé
Agression ou supercherie ? Jean-René, le chauffeur de la société Mado qui s'est dit victime d'un braquage ce mardi 27 décembre 2011 sur la quatre voies du Port est en garde à vue au commissariat Malartic depuis le vendredi 30 décembre, indique le Journal de l'île dans son édition de samedi. Les enquêteurs de la brigade criminelle ont remarqué des incohérences dans les déclarations du transporteur et veulent éclaircir avec lui quelques points sur lesquels il a menti, poursuit le JIR.
Agression ou supercherie ? Jean-René, le chauffeur de la société Mado qui s'est dit victime d'un braquage ce mardi 27 décembre 2011 sur la quatre voies du Port est en garde à vue au commissariat Malartic depuis le vendredi 30 décembre, indique le Journal de l'île dans son édition de samedi. Les enquêteurs de la brigade criminelle ont remarqué des incohérences dans les déclarations du transporteur et veulent éclaircir avec lui quelques points sur lesquels il a menti, poursuit le JIR.
Les enquêteurs ont noté un manque de précision sur plusieurs éléments dans le discours de Jean-René, indique le JIR. Le chauffeur ne sait plus par exemple si les braqueurs l'ont obligé à se ranger sur la bande d'arrêt d'urgence ou s'ils étaient trois ou quatre. Il livre des incohérences sur la voiture utilisée par les braqueurs et même sur la couleur du véhicule. Les enquêteurs remarquent également des imprécisions dans le déroulement des faits, ainsi qu'un problème de timing dans la version du chauffeur. Enfin, dernier élément plutôt étrange : l'absence de témoins, alors que les faits se seraient déroulés en pleine journée, vers 14h15, sur un axe de circulation fréquenté. Toutes ces données ont donc conduit les enquêteurs à placer le chauffeur en garde à vue ce vendredi 30 décembre.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !