Des nouvelles mesures pour la sécurité routière :

Téléphoner au volant coûtera 135 euros


Publié / Actualisé
Selon le Figaro du lundi 2 janvier 2012, de nouvelles mesures en matière de sécurité routières entreront en vigueur lors de cette semaine. Le journal annonce en effet qu'un nouveau décret doit être publié au journal officiel dans les jours qui viennent. Dans le viseur de l'Etat, le téléphone au volant, le franchissement de la bande d'arrêt d'urgence ou encore les avertisseurs de radar.
Selon le Figaro du lundi 2 janvier 2012, de nouvelles mesures en matière de sécurité routières entreront en vigueur lors de cette semaine. Le journal annonce en effet qu'un nouveau décret doit être publié au journal officiel dans les jours qui viennent. Dans le viseur de l'Etat, le téléphone au volant, le franchissement de la bande d'arrêt d'urgence ou encore les avertisseurs de radar.
Selon le Figaro, ces mesures avaient été annoncées lors du précédent Comité interministériel de la sécurité routière (CISR), le 11 mai dernier. La plupart d'entre elles entreront en vigueur dès parution du texte.

Concernant le téléphone au volant, l'amende risque d'être salée. Il est prévu qu'elle passe de 35 euros actuellement à 135 euros. De plus, le nombre de points enlevés sur le permis passera à trois au lieu de deux.

Regarder un film en voiture sera sanctionné par un retrait de deux à trois points. L'amende est désormais fixée à 1 500 euros, contre 135 auparavant, de quoi faire passer l'envie des usagers de se faire une toile au volant.

Du côté des avertisseurs de radars, ils ne pourront plus signaler l'emplacement des détecteurs de vitesse, ce qui enlève tout de même une bonne partie de leur intérêt. L'utilisateur contrevenant devra s'acquitter d'une amende de 1 500 euros et perdra six points sur son permis.

Autre mesure : mordre et rouler directement sur la bande d'arrêt d'urgence coûtera 135 euros.

Le Figaro rappelle aussi que les éthylotests antidémarrage seront également obligatoires dans un avenir proche, et le décret prévoit leur développement.

Pour les deux roues enfin, il se pourrait que l'État oblige dès 2013 au port d'un équipement rétroréfléchissant.

Ces mesures ont pour objectif la diminution des morts sur les routes.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !