Cyclone :

Il y a 10 ans Dina s'abattait sur La Réunion


Publié / Actualisé
Le 22 janvier 2002, il y a dix ans jour pour jour, le cyclone tropical Dina frappait La Réunion presque de plein fouet. Le mur de l'?il passait à un peu plus de 25 km au large des côtes. Cela avait permis à l'île d'être épargnée par les conditions paroxysmiques associées au phénomène, mais La Réunion avait été quand même fortement secouée. Dina est le dernier cyclone tropical dont le centre soit passé à proximité des terres. Le météore avait provoqué des milliers d'euros de dégâts
Le 22 janvier 2002, il y a dix ans jour pour jour, le cyclone tropical Dina frappait La Réunion presque de plein fouet. Le mur de l'?il passait à un peu plus de 25 km au large des côtes. Cela avait permis à l'île d'être épargnée par les conditions paroxysmiques associées au phénomène, mais La Réunion avait été quand même fortement secouée. Dina est le dernier cyclone tropical dont le centre soit passé à proximité des terres. Le météore avait provoqué des milliers d'euros de dégâts
"Même si depuis, un certain nombre de météores, plus ou moins éloignés, ont eu une influence parfois sensible sur l'île, les plus notables étant la tempête Diwa en 2006 et le cyclone Gamède en 2007, cela fait donc dix ans qu'un cyclone n'a pas approché de près La Réunion" note Météo France. S'agissant d'un cyclone dont l'?il soit passé directement sur l'île, il faut même remonter 19 ans en arrière - quasiment jour pour jour -, puisque c'était le 19 janvier 1993 pour la dernière fois avec le cyclone Colina (qui succédait à Firinga en 1989 et à Clotilda en 1987).

"Il est impossible de prévoir quand le prochain cyclone frappera l'île, mais ce qui est sûr, c'est que cela se reproduira un jour. Cela peut être dans quelques semaines ou dans quelques années, c'est juste une question de temps" souligne Météo France.
Ce sont les trajectoires des météores amenés à se développer sur le bassin qui en décideront et "ces trajectoires ne sont prévisibles que quelques jours à l'avance, au mieux" disent encore les météorologues.

Concernant la présente saison cyclonique, elle est encore longue et tout reste possible. D'autant qu'après une entrée en matière timide, l'activité perturbée a pris depuis trois semaines son essor, les systèmes dépressionnaires s'enchaînant à un rythme très soutenu, avec pas moins de cinq phénomènes baptisés développés depuis la fin 2011 dont Ethel qui s'est abattu sur Rodrigues ce vendredi.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !