Visite de Marine Le Pen à La Réunion :

Le collectif Domoun contre la démagogie et le populisme mobilisé


Publié / Actualisé
Le mardi 7 février 2012, Marine Le Pen, candidate du Front National à l'élection présidentielle se rendra pour la deuxième fois à La Réunion. Une arrivée qui risque d'être mouvementée. En effet, ce dimanche 5 février 2012, le Collectif Domoun contre la Démagogie et le Populisme a présenté ses actions à venir, dans le cadre de cette venue. Il promet de manifester sa présence tout au long de la visite de Marine Le Pen afin de "condamner une venue contre-nature aux valeurs de partage de La Réunion".
Le mardi 7 février 2012, Marine Le Pen, candidate du Front National à l'élection présidentielle se rendra pour la deuxième fois à La Réunion. Une arrivée qui risque d'être mouvementée. En effet, ce dimanche 5 février 2012, le Collectif Domoun contre la Démagogie et le Populisme a présenté ses actions à venir, dans le cadre de cette venue. Il promet de manifester sa présence tout au long de la visite de Marine Le Pen afin de "condamner une venue contre-nature aux valeurs de partage de La Réunion".
Selon Didier Bourse, membre du Collectif Domoun contre la Démagogie et le Populisme, ce collectif rassemble des membres de diverses organisations et des citoyens lambda qui souhaitent s'exprimer contre la venue de Marine Le Pen. Il s'agit, dit-il, de "dénoncer un discours démagogique et de haine qui n'a pas lieu d'être à La Réunion, d'autant que la société réunionnaise est déjà fragilisée". "Nous tenons à mettre en garde contre un parti non démocratique. Ce n'est pas la peine de revenir sur les propos de Jean-Marie Le Pen pour connaître les tenants et aboutissants de ce parti", rappelle Didier Bourse.

Ce dernier indique que le collectif sera présent à l'arrivée de Marine Le Pen ce mardi mais aussi lors du meeting que tiendra la candidate à l'élection présidentielle à Saint-Leu. "Une présence dans un esprit tranquille", précise, pour sa part, Eno Zangoun, également membre du collectif.

Enfin, Didier Bourse lance un appel à toutes les bonnes volontés à se mobiliser. "Cette venue est contre-nature aux valeurs de partage de La Réunion", conclut-il.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !