Océan Indien - Sécurité privée :

La commission interrégionale d'agrément et de contrôle installée


Publié / Actualisé
La commission interrégionale d'agrément et de contrôle (CIAC) Océan Indien a été installée le mercredi 14 mars 2012 à la préfecture de Saint-Denis, en présence du préfet Michel Lalande. Cette commission vise à moraliser, professionnaliser et mieux contrôler le secteur de la sécurité privée, tout en associant les professionnels à sa régulation. Elle est compétente pour délivrer et retirer les autorisations, agréments et cartes professionnelles des agents de sécurité, ainsi que pour prononcer des sanctions disciplinaires.
La commission interrégionale d'agrément et de contrôle (CIAC) Océan Indien a été installée le mercredi 14 mars 2012 à la préfecture de Saint-Denis, en présence du préfet Michel Lalande. Cette commission vise à moraliser, professionnaliser et mieux contrôler le secteur de la sécurité privée, tout en associant les professionnels à sa régulation. Elle est compétente pour délivrer et retirer les autorisations, agréments et cartes professionnelles des agents de sécurité, ainsi que pour prononcer des sanctions disciplinaires.
La CIAC Océan Indien, basée à Saint-Denis, couvre Mayotte et La Réunion. Elle est composée de six représentants de l'Etat, de deux magistrats, et de trois représentants de la profession.

Il existe sept CIAC en métropole et deux pour les départements et territoires d'outre-mer. Trois commissions locales d'agrément et de contrôle sont implantées par ailleurs dans les communautés d'outre-mer du Pacifique.

L'installation de la commission fait suite à la création du conseil national des activités privées de sécurité, qui a une triple mission à l'égard des professionnels de la sécurité privée. Le conseil délivre les autorisations, agréments et cartes professionnelles. Il contrôle et sanctionne les manquements aux lois et règlement en vigueur, et élabore un code de déontologie de la profession. Enfin, il conseille et assiste, à leur demande, les acteurs de la sécurité privée.

Le secteur de la sécurité privée représente aujourd'hui près de 165 000 personnes, exerçant les activités réglementées par la loi du 12 juillet 1983 : surveillance et gardiennage, protection des personnes, transport de fonds, sûreté cynophile, sûreté aéroportuaire, vidéo-protection, ainsi que les activités de recherche privées.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !