Indemnisation des agriculteurs victimes de la sécheresse :

L'État donne son accord


Publié / Actualisé
Dans un communiqué, la chambre d'agriculture et la CGPER (confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion) informent les agriculteurs sinistrés de la sécheresse que "Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-Mer, a donné son accord pour engager la procédure "calamité agricole sécheresse 2011-2012 préalablement à la publication de l'arrêté préfectoral". "Cet accord ouvre la voie à l'indemnisation des agriculteurs touchés par la sécheresse", précisent la chambre verte et la CGPER.
Dans un communiqué, la chambre d'agriculture et la CGPER (confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion) informent les agriculteurs sinistrés de la sécheresse que "Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-Mer, a donné son accord pour engager la procédure "calamité agricole sécheresse 2011-2012 préalablement à la publication de l'arrêté préfectoral". "Cet accord ouvre la voie à l'indemnisation des agriculteurs touchés par la sécheresse", précisent la chambre verte et la CGPER.
Par ailleurs, la chambre d'agriculture et la CGPER rappellent, que, "par décision du 14 février 2012, le préfet de La Réunion avait procédé à la nomination d'une mission d'enquête sur les conséquences de la sécheresse pour l'agriculture".

"L'important travail de ce comité a permis la rédaction d'un rapport d'expertise une semaine plus tard et sa transmission aux ministères concernés. Le rapport basé sur des visites de terrain et le bilan de Météo France concluent que la sécheresse avait affecté de manière significative l'activité agricole de l'île avec des pertes estimées à plus de 8 millions d'euros", termine le communiqué.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !