BTP :

Pierre Vergès écrit au président de la FRBTP


Publié / Actualisé
La FRBTP (fédération réunionnaise du bâtiment et des travaux publics) a présenté il y a quelques semaines une contribution au sujet des conditions économiques, et en particulier des perspectives du BTP à La Réunion dans le cadre du débat ouvert à l'occasion des prochaines échéances électorales. Pierre Vergès, candidat PCR à la députation dans la 1ère circonscription, a adressé un courrier à Stéphane Brossard, président de la FRBTP, afin de lui communiquer son point de vue sur la situation économique et sociale actuelle et sur les mesures et priorités à accorder au cours de la prochaine législature. Nous publions quelques passages de cette lettre.
La FRBTP (fédération réunionnaise du bâtiment et des travaux publics) a présenté il y a quelques semaines une contribution au sujet des conditions économiques, et en particulier des perspectives du BTP à La Réunion dans le cadre du débat ouvert à l'occasion des prochaines échéances électorales. Pierre Vergès, candidat PCR à la députation dans la 1ère circonscription, a adressé un courrier à Stéphane Brossard, président de la FRBTP, afin de lui communiquer son point de vue sur la situation économique et sociale actuelle et sur les mesures et priorités à accorder au cours de la prochaine législature. Nous publions quelques passages de cette lettre.
"(...) A la lecture de votre contribution, j'ai pu être conforté dans les orientations que nous portons pour inscrire résolument et durablement La Réunion dans la modernité et le progrès. (...)

Les chiffres que vous indiquez dans votre note sont significatifs du poids que représente le secteur BTP à La Réunion et des effets négatifs immédiats en terme d'emplois face au moindre aléa. En 3 ans, le BTP réunionnais a perdu 1/3 de ses effectifs, quand dans le même temps 1 200 employeurs ont disparu. Cependant comme vous l'indiquez avec 17 000 emplois directs, le BTP constitue l'un des principaux leviers d'activités et d'emplois à La Réunion, qu'il convient de consolider et de faire progresser. (...)

L'emploi, le pouvoir d'achat, le logement, les déplacements, sont au premier rang des priorités dans les préoccupations des foyers réunionnais. Le BTP incarne le secteur d'activités qui prend en compte l'ensemble de ces dimensions. (...)

Notre projet s'appuie aussi sur la nécessité de retrouver une ambition pour La Réunion en matière de développement durable, pour concrétiser l'objectif de parvenir dans les 20 prochaines années à l'autonomie énergétique. (...)

La préservation du service public et les moyens accordés pour l'éducation de notre jeunesse sera aussi l'un des combats que nous mènerons, tout comme le combat pour l'identité réunionnaise, des domaines essentiels pour projeter La Réunion dans l'avenir avec confiance. (...)

Je suis convaincu de la capacité réunionnaise à innover, à bâtir et à s'inscrire dans la voie du progrès. Les expériences passées comme par exemple la réalisation de la route des Tamarins, nous ont démontré que même l'impossible devient possible si la volonté politique existe. (...)

Nous défendrons le principe d'une enveloppe dédiée à la réalisation des grands projets soutenus par l'Etat dès le début de la législature.

Nous accompagnerons les mesures qui viseront à faire du logement le fer de lance de la relance du BTP au côté des grands projets défendus pour La Réunion. A ce titre, nous partageons votre point de vue sur le renforcement des moyens affectés à l'outre mer dans le cadre de la LBU et de l'assouplissement des procédures pour activer la défiscalisation.

Nous sommes convaincus de la contribution de votre secteur à la création d'activités et donc d'emplois pour répondre à notre objectif de lutte contre le chômage. La formation est un aspect décisif pour permettre au secteur de se doter de compétences. (...) La question de l'emploi se présente dans notre île avec une telle acuité que des modalités devront être discutées entre les professionnels, les représentants des salariés, l'Etat et les collectivités, pour faciliter la mise en ?uvre avec efficacité des clauses d'insertion et de mieux disant social dans la commande publique, qu'il faudra dynamiser et fixer de façon pluriannuelle.

Sur ce point, je défendrai l'idée de transformer l'observatoire de la commande publique créé localement en un outil non pas de seul constat mais d'accompagnement efficace pour la mise en ?uvre des politiques publiques accompagnant le secteur privé du BTP dans la réalisation des commandes publiques.

La survie d'un grand nombre d'entreprises, et en particulier les plus petites d'entre elles, dépend de l'accès à la commande publique. C'est pourquoi l'allotissement est une mesure à préserver pour adapter les marchés publics à la taille de nos entreprises".
   

1 Commentaire(s)

Yaka, Posté
J'aimerais bien voir comment il va imposer à François Hollande de lui offrir sur un plateau d'argent le tram-train après l'avoir envoyé dans les roses en boycottant ses meeting. La mémoire des communistes flanche. Pas celle de Hollande ! Vergès, brasseur de vent !