Présidentielle - Election de François Hollande :

L'Ajfer : "Sarkozy, c'est enfin fini"


Publié / Actualisé
Dans un communiqué en date du 8 mai 2012, l'Ajfer (alliance des jeunes pour la formation et l'emploi à La Réunion) "se réjouit du départ de la droite et salue l'arrivée de la gauche au plus haut sommet de l'Etat", après l'élection de François Hollande ce dimanche 6 mai. Pour l'Ajfer, "ces résultats sont le fruit de longues luttes menées par le mouvement progressiste depuis des années. C'est aussi le résultat de l'union des forces de gauche après le premier tour des élections présidentielles, que se soit à La Réunion ou en France hexagonale". Nous publions leur communiqué.
Dans un communiqué en date du 8 mai 2012, l'Ajfer (alliance des jeunes pour la formation et l'emploi à La Réunion) "se réjouit du départ de la droite et salue l'arrivée de la gauche au plus haut sommet de l'Etat", après l'élection de François Hollande ce dimanche 6 mai. Pour l'Ajfer, "ces résultats sont le fruit de longues luttes menées par le mouvement progressiste depuis des années. C'est aussi le résultat de l'union des forces de gauche après le premier tour des élections présidentielles, que se soit à La Réunion ou en France hexagonale". Nous publions leur communiqué.
" (...) L'union de la gauche à La Réunion a permis au nouveau président de la République d'obtenir un résultat historique dans notre département. Cette élection nous rappelle donc que la gauche unie, peut réaliser des exploits non négligeables, comme d'autres élections nous ont montré que la désunion de la gauche a des conséquences peu réjouissantes, notamment via l'émergence de la droite. L'Ajfer émet le souhait que l'ensemble des forces progressistes le garde en mémoire.

Les Réunionnaises et les Réunionnais ont sanctionné, comme nous l'avons appelé dès le soir du premier tour, la politique menée par la droite et plus particulièrement par Nicolas Sarkozy. Le peuple, méprisé depuis des années, a tranché, il a indiqué son refus de subir encore et encore, les politiques ultralibérales, au service du monde de la finance au lieu de l'humain.

Après une décennie passée sous la gouvernance de la droite, cinq ans sous la présidence de Sarkozy et deux ans sous la présidence régionale de l'UMP, La Réunion est aujourd'hui sinistrée sur bien des points. De ce contexte, les dirigeants du pays auront à apporter des réponses viables, le défi est énorme. La première des préoccupations est bien évidemment l'emploi mais nous le savons bien, les réponses se trouveront dans une intervention plus globale, incluant notamment un véritable projet de développement pour notre île, en tenant compte de ses spécificités.

L'Ajfer émet tous ses v?ux de réussite au nouveau président de la République, ainsi qu'au futur gouvernement qui sera composé la semaine prochaine, pour qu'un avenir meilleur soit possible pour les Réunionnaises, les Réunionnais, la Réunion, la France et l'Europe. (...)

L'Ajfer, plus que jamais, entend bien poursuivre, dans ce nouveau défi qui se pose à nous aujourd'hui, ses luttes pour défendre les intérêts de La Réunion et particulièrement des jeunes dans la logique qui est la nôtre, c'est-à-dire de manière autonome et en accord avec nos convictions profondes.

L'engagement du nouveau Président de la République se doit aujourd'hui d'être à la hauteur de la confiance accordée par le peuple réunionnais lors de ce scrutin".
   

2 Commentaire(s)

Reagir, Posté
Sarkozy c'est enfin fini
Leperlier c'est fini avant d'avoir commencé
Yanis, Posté
Législatives 2012
Yanis PAYET, candidat de l'Union Démocrate dans la 4ème circonscription.

Le non développement durable est la devise de nos politiques à la Réunion :
- un territoire de BARONS : fiefs politique, médiatique et économique interdépendants, plus préoccupés à défendre leurs privilèges plutôt qu'à se soucier de l'avenir du peuple Réunionnais ;
- culture de l'ignorance, du non emploi, de l'illettrisme ;
- expatriation de notre matière grise pour consolider le non développement ;
- recrutements externes de cadres car plus dociles et conciliants pour détourner la loi et ignorer la corruption ;
- une ressource publique jouant le rôle de carburant dans la culture et l'entretien de l'esclavage mental : l'octroi de mer ("maires"), une taxe sur la consommation qui sert à payer le train de vie de nos barons et à entretenir la précarité au détriment de l'investissement donc de la production locale ;
- un marasme économique et social : 50% de la population vivant sous le seuil de pauvreté, 30% de chômage, +8000 jeunes BAC+ sans emploi, +23000 demandes de logement en attente...

Disons STOP à ce chaos, disons STOP à ces politiques carriéristes et cumulards.