Présidentielle - Élection de François Hollande :

Pour le PCR, "une nouvelle période s'ouvre"


Publié / Actualisé
Suite à l'élection de François Hollande à la présidence de la République, le parti communiste réunionnais (PCR) rappelle, dans un communiqué, que "la première alternance sous la Vème république, avec l'élection le 10 mai 1981 de François Mitterrand, a été un évènement majeur de la vie politique française". Pour le parti "31 ans après, l'élection de François Hollande à la présidence de la République le 6 mai 2012 constitue incontestablement un événement historique dont nous devons apprécier la portée". Le PCR souligne que "c'est une nouvelle période qui s'ouvre, celle de l'espérance retrouvée mais lucide". Nous publions le communiqué ci-dessous.
Suite à l'élection de François Hollande à la présidence de la République, le parti communiste réunionnais (PCR) rappelle, dans un communiqué, que "la première alternance sous la Vème république, avec l'élection le 10 mai 1981 de François Mitterrand, a été un évènement majeur de la vie politique française". Pour le parti "31 ans après, l'élection de François Hollande à la présidence de la République le 6 mai 2012 constitue incontestablement un événement historique dont nous devons apprécier la portée". Le PCR souligne que "c'est une nouvelle période qui s'ouvre, celle de l'espérance retrouvée mais lucide". Nous publions le communiqué ci-dessous.
"Les Français ont non seulement mis fin à 10 ans de pouvoir UMP en sanctionnant le président sortant, mais ils ont aussi exprimé une volonté de changement. Cette volonté devrait également se traduire dans un mois aux élections législatives. Ainsi, le Président de la République et le gouvernement pourront s'appuyer sur l'action convergente du Parlement, Sénat et Assemblée Nationale.

Jamais une configuration politique aussi favorable ne s'est déjà présentée pour les forces de progrès. Mais jamais aussi le contexte économique, marqué par une crise multiforme, n'aura été aussi difficile. C'est une nouvelle période qui s'ouvre, celle de l'espérance retrouvée mais lucide

Contrairement à 1981, les Réunionnais ont cette fois été à l'avant garde de la dynamique de l'alternance et du changement. François Hollande obtient à La Réunion le score exceptionnel de 71,49% des voix. Avec 286 109 voix sur 665 300 voix, La Réunion apporte à elle seule 43% du total des voix recueillies par François Hollande dans l'ensemble de l'outre mer. C'est un raz de marée qui s'est exprimé partout dans l'île, reflétant l'immense attente de la population et l'espoir d'un véritable changement, face à la gravité de notre situation.

(...) La contribution du Parti Communiste Réunionnais à cette dynamique partout dans l'île et au résultat électoral exceptionnel qui en a découlé, a été incontestablement importante. Les communistes revendiquent ainsi leur part, rien que leur part, mais toute leur part. Conscient de la perspective historique d'une alternance qui devait se construire, nous avions décidé de répondre positivement à l'invitation qui nous était faite de participer en avril 2011 au forum des idées sur l'outre mer organisé à Paris par le Parti socialiste. Le dialogue engagé avec les responsables nationaux du Parti socialiste s'est ensuite concrétisé par un engagement de François Hollande, candidat aux primaires citoyennes, dans une lettre adressée à Paul Vergès. Dans cette lettre, le candidat socialiste écrivait que " rien ne se décidera plus de manière unilatérale " et qu'il souhaitait rencontrer Paul Vergès pour " décider ensemble des grandes priorités ".

C'est la première fois qu'un candidat à la présidence de la République nous dit : c'est à vous de dire ce que vous souhaitez et qui ce est bon pour vous, et non l'inverse.

(...) Fort de ces engagements, le Parti Communiste Réunionnais a appelé les Réunionnais à approuver ce contrat pour le développement de La Réunion et à voter pour François Hollande dès le premier tour. L'analyse des résultats montre que les électrices et les électeurs ont répondu positivement à l'appel du PCR. Au delà de la dynamique créée dans toute l'île, il suffit de constater les scores obtenues par François Hollande dans les communes où l'implantation du PCR est prépondérante pour apprécier l'importance de cette contribution.

La nouvelle période qui s'ouvre intervient, nous l'avons souligné, dans un contexte de crise et de mutations sans précédent, lourd d'incertitudes pour l'avenir. La réalité ne doit pas être masquée, aucune illusion ne doit être entretenue : les marges de man?uvre budgétaire de l'Etat sont réduites, et tout ne sera pas possible en un jour. (...) C'est cette espérance lucide que nous devons nourrir à La Réunion, dans un contexte de crise à la fois conjoncturelle et structurelle encore plus grave, pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés.

Ces défis sont connus : ceux relevant de l'urgence sociale avec les questions de l'emploi, des nouveaux des services à la personne et à la préservation de l'environnement, du logement, du coût de la vie ; ceux du développement durable, avec les objectifs de l'autonomie énergétique, de la sécurité alimentaire, de la réalisation d'un transport ferroviaire, de la mobilisation de toutes nos ressources pour ouvrir de nouvelles voies à notre économie ; ceux du co-développement régional et du désenclavement aérien, maritime et numérique et celui d'une nouvelle gouvernance fondée sur la responsabilité.

Etre capable de relever ces défis immenses, c'est être à la hauteur du message des électrices et des électeurs. L'heure de la responsabilité a sonné. (...) Ce contrat est devenu désormais celui entre le Président de la République et les Réunionnais. Il comporte les priorités autour desquelles devra s'articuler la nouvelle politique de développement pour La Réunion.

La réalisation du projet de " développement durable, solidaire et responsable " exige le rassemblement le plus large des Réunionnais autour des priorités définies et aussi l'action déterminée, constante et vigilante pour garantir l'application du contrat noué avec le président de la République.

C'est dans cette perspective que les élections législatives en juin prochain revêtent un enjeu décisif. La Réunion devra élire des Députés porteurs des propositions formulées dans ce contrat de confiance. (...) Le mandat de François Hollande doit ouvrir maintenant l'ère du développement et de la responsabilité. (...) Après l'étape capitale de l'élection présidentielle, l'étape des élections législatives en juin prochain doit être franchie avec succès, pour que 2012 soit l'année du changement et d'une nouvelle ère pour La Réunion.
   

2 Commentaire(s)

Michel974, Posté
@ Bernard - Comment osez vous employer un tel ton pour parler de Paul Vergès? S'il n'avait pas été là, vous n'auriez même pas la possibilité de vous exprimer aussi librement, vos enfants n'auraient pas perçu d'allocation familiales, votre smic aurait été minoré etc, vous avez oublié le combat mené par paul vergès pour l'égalité, la dignité, la reconnaissance de l'identité réunionnaise? Cela, Monsieur Bernard, ce sont des faits historiques que vous le vouliez ou non. Alors allez vite vous laver la bouche au savoir noir au lieu de débiter autant d'insanité
Bernard , Posté
Est-ce qu'une bonne âme peut rappeler à nos deux momies que personne ne les a mandatées pour aller signer un contrat avec qui que ce soit au nom des Réunionnais ? Cela fait des siècles qu'ils voient des événements historiques tous les 2 jours et des enjeux décisifs sous chaque galet. Cette histoire de contrat de confiance est totalement irréaliste, comment voulez vous qu'Hollande apporte le moindre crédit à leurs élucubrations ? Peut-être qu'Annette qui est le seul patron du PS peut quand même négocier deux médailles pour eux ? A défaut d'avoir mérité, ils auront persévéré...