Évasion de Juliano Verbard de la prison de Domenjod (Actualisé à 17h25) :

Monseigneur Gilbert Aubry appelé à la barre


Publié / Actualisé
Depuis ce lundi 21 mai 2012 c'est un procès hors norme qui s'est ouvert à la cour d'assises de Saint-Denis. Juliano Verbard et treize autres membres de la secte "C?ur douloureux et immaculé de Marie" sont jugés pour évasion, séquestration et détournement d'aéronef. Le procès en est à son troisième jour ce mercredi 23 mai 2012. Il doit durer jusqu'au 1er juin 2012. Fait marquant de ce jour : l'évêque de La Réunion, Monseigneur Gilbert Aubry a été convoqué en tant que témoin.
Depuis ce lundi 21 mai 2012 c'est un procès hors norme qui s'est ouvert à la cour d'assises de Saint-Denis. Juliano Verbard et treize autres membres de la secte "C?ur douloureux et immaculé de Marie" sont jugés pour évasion, séquestration et détournement d'aéronef. Le procès en est à son troisième jour ce mercredi 23 mai 2012. Il doit durer jusqu'au 1er juin 2012. Fait marquant de ce jour : l'évêque de La Réunion, Monseigneur Gilbert Aubry a été convoqué en tant que témoin.
Son intervention était attendue ce mercredi après-midi. Cité, en tant que témoin, par le bâtonnier Georges-André Hoarau, Monseigneur Gilbert Aubry a été appelé à la barre de la cour d'assises. Sans surprise, les échanges ont été vifs entre les deux hommes. L'évêque de la Réunion a ainsi indiqué qu'il portait depuis 1993 une "attention particulière" au "comportement bizarre de Juliano Verbard", qui a, plusieurs reprises, a sollicité un rendez-vous avec lui. Il a ajouté qu'il avait également prévenu du risque sectaire. Le père Lilian Payet a, lui, aussi été auditionné.

À noter que Juliano Verbard a affirmé qu'il souhaité que sa secte infiltre l'église réunionnaise.

Avant ces interventions, les experts se sont penchés sur la personnalité de Samuel Cadet et Sonia Flore.

Dans la matinée, les profils psychologiques de Marie-Lucie Michel, Yolaine Cadet, Marie-Louise Hoareau et Anissa Gens ont été passés au crible. Ainsi, Marie-Lucie Michel, épouse d'Alexin Michel, a accepté de s'exprimer pour la première fois. Elle a reconnu avoir été sous l'emprise de l'ordre de Saint-Charbel.

Pour sa part, Yolaine Cadet, mère de Rodolphe Cadet, a affirmé qu'elle s'était rendue compte de ses actes. Dépeinte comme "pieuse", elle a également indiqué qu'elle avait eu un choc, ce mardi, en apprenant que Juliano Verbard n'avait jamais eu de vision.

Toutes ont également exprimé leurs regrets.

À noter que l'analyse des faits devrait avoir lieu dans la semaine et les parties civile, encore absentes au procès ce mardi, devraient être auditionnées ce jeudi 24 mai.

Pour rappel, quatorze membres de la secte "C?ur douloureux et immaculé de Marie" sont jugés pour évasion, séquestration et détournement d'aéronef. Il s'agit des trois évadés Juliano Verbard, Fabrice et Alexin Michel, des trois membres du commando, Pierre-Rodolphe Cadet, Jean-René Gens et Guillaume Maillot, et des adeptes ayant apporté leur aide, Yolaine Cadet, Graziella et Lucie Michel, Anissa Gens, Samuel Cadet, Marie-Louise Ferrère et Sonia Flore. Ils encourent jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle à perpétuité.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !