Enquête de la LMDE et de la Mutualité française :

La santé des étudiants préoccupante


Publié / Actualisé
La LMDE et de la Mutualité française ont présenté les résultats de l'enquête "Santé et conditions de vie des étudiants", un nouvel ouvrage qui dresse un panorama de l'état de santé et de la situation économique et sociale des étudiants en France. Sans être alarmistes sur l'état de santé des jeunes, les deux organismes se disent fortement préoccupées par ces résultats et y voient les prémices d'une crise sanitaire. En effet, si 82% des étudiants ayant répondu à l'enquête s'estiment en bonne santé, un étudiant sur cinq juge que son état de santé s'est dégradé par rapport à l'année précédente. Par ailleurs, 34% des étudiants déclarent avoir renoncé à des soins médicaux au cours des 12 derniers mois, principalement pour des raisons financières. Enfin, un étudiant sur cinq n'a pas de médecin traitant.
La LMDE et de la Mutualité française ont présenté les résultats de l'enquête "Santé et conditions de vie des étudiants", un nouvel ouvrage qui dresse un panorama de l'état de santé et de la situation économique et sociale des étudiants en France. Sans être alarmistes sur l'état de santé des jeunes, les deux organismes se disent fortement préoccupées par ces résultats et y voient les prémices d'une crise sanitaire. En effet, si 82% des étudiants ayant répondu à l'enquête s'estiment en bonne santé, un étudiant sur cinq juge que son état de santé s'est dégradé par rapport à l'année précédente. Par ailleurs, 34% des étudiants déclarent avoir renoncé à des soins médicaux au cours des 12 derniers mois, principalement pour des raisons financières. Enfin, un étudiant sur cinq n'a pas de médecin traitant.
A cela s'ajoute que 19 % des étudiants ne sont pas couverts par une complémentaire santé. Or, les résultats de l'enquête montrent aussi que la complémentaire santé améliore l'état de santé des étudiants en facilitant l'accès aux soins, notamment pour consulter un dentiste, un ophtalmologue, un gynécologue ou des spécialistes. Globalement, il ressort de cette enquête que les étudiants ont une mauvaise perception du système de santé. Ils portent, en effet, un jugement négatif sur l'égal accès aux soins en France et semblent perdre confiance dans le système de protection sociale.

Concernant l'académie de La Réunion, 19% des étudiants de la région interrogés ont indiqué ne pas bénéficier d'une complémentaire santé.

38% des étudiants interrogés ont effectué une visite médicale au service de médecine préventive de leur établissement quand 36% n'en ont pas effectué. Au cours de l'année précédente, 92% des étudiants de la région ont consulté un médecin généraliste. 60% des répondants sont allés chez le dentiste et 34% sont allés chez un ophtalmologue. 21% des femmes ont consulté un gynécologue. 22% des étudiants de cette région ont consulté un dermatologue.

Toutefois, 45% des étudiants ont renoncé à consulter un médecin au cours de l'année dernière. Parmi eux, 27% y ont renoncé par manque de temps, 21% se sont soignés seuls. 14% évoquent des raisons financières et 22% déclarent ne pas aimer allez chez le médecin.

L'enquête informe par ailleurs que 43% des étudiants réunionnais estiment que leur alimentation n'est pas équilibrée. Parmi eux, 21% déclarent manquer de temps pour prendre des repas équilibrés, 16% n'ont pas envie de faire la cuisine. A noter que 34% des étudiants ne mangent jamais au restaurant universitaire ou à la cantine de l'établissement scolaire.

Quant à la consommation d'alcool, 6% des étudiants disent avoir consommé de l'alcool deux à trois fois par semaine, et 6% une fois par semaine. Par ailleurs, 21% des répondants déclarent avoir consommé du cannabis au cours de leur vie. 11% fume du cannabis de temps en temps (moins d'une fois par semaine), 18% régulièrement (1 à 3 fois par semaine). 11% en consomment tous les jours.

Enfin, dernier fait inquiétant : 11% des étudiants ont fait des projets de suicide et 23% ont fait une tentative de suicide.
   

1 Commentaire(s)

Robbie27, Posté
Je rêve ! la LMDE qui a fait une enquête sur la dégradation de la santé des étudiants... c'est justement la LMDE qui est à l'origine de cette dégradation, la LMDE est le service public le plus long et le plus incompétent, je déconseille vivement, j'attends toujours ma carte vitale, ça fait 1 an, ils ne répondent pas au téléphone etc etc. Ben tu m'étonnes que notre santé (des étudiants) est dégradé..
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)