Santé publique :

Deux nouveaux cas de dengue


Publié / Actualisé
Au cours de la semaine dernière, deux nouveaux cas confirmés de dengue ont été détectés sur l'île, dont l'un à Mafate et l'autre à Bois de Nèfles Saint-Paul. Afin de limiter la propagation du virus dans l'île, l'ARS (agence de santé Océan Indien) maintient les mesures de lutte renforcées et appelle à la mobilisation de tous.
Au cours de la semaine dernière, deux nouveaux cas confirmés de dengue ont été détectés sur l'île, dont l'un à Mafate et l'autre à Bois de Nèfles Saint-Paul. Afin de limiter la propagation du virus dans l'île, l'ARS (agence de santé Océan Indien) maintient les mesures de lutte renforcées et appelle à la mobilisation de tous.
Deux nouveaux cas confirmés de dengue ont été détectés sur l'île, l'un à Mafate, l'autre à Bois de Nèfles Saint-Paul. Ces personnes résident dans des secteurs géographiques où aucun autre cas n'avait précédemment été identifié, précise l'ARS. Au total, 26 cas de dengue autochtone ont été identifiés depuis le début de l'année, dont 10 confirmés et 16 probables.

Une légère augmentation du nombre de cas autochtones de dengue a été observée en avril, souligne l'ARS. Cette augmentation ne s'est pas poursuivie au cours du mois de mai puisque seulement quatre cas probables de dengue ont été détectés, soit un cas par semaine en moyenne, et deux cas confirmés. Néanmoins, l'apparition de ces nouveaux cas révèle la persistance d'une circulation du virus à bas bruit sur l'île.

Le niveau 2B du plan de lutte contre la dengue et le chikungunya est maintenu. Ainsi, le service de lutte anti-vectorielle de l'ARS-OI maintient son dispositif d'intervention systématique autour de tous les signalements de cas de dengue pour identifier toute nouvelle suspicion de dengue, éliminer ou traiter toutes les situations de prolifération de moustiques, informer les personnes rencontrées sur le risque de transmission de la dengue et les moyens de prévention, et procéder à des traitements insecticides de jour et de nuit dans les quartiers concernés.

Par ailleurs, suite au signalement d'un cas de dengue à Mafate, une mission du service de lutte anti-vectorielle a été organisée le vendredi 8 juin avec le concours de l'hélicoptère de la Gendarmerie, afin de mettre en ?uvre les actions d'information et de démoustication nécessaires pour prévenir la circulation du virus dans la zone.

La lutte contre les moustiques repose sur la mobilisation de l'ensemble de la population. C'est pourquoi l'ARS rappelle les gestes simples à adopter au quotidien :
- éliminer les eaux stagnantes dans son environnement (vider les soucoupes, vérifier l'écoulement des gouttières, respecter les jours de collecte des déchets, vider les petits récipients, ...),
- éliminer les déchets pouvant générer des gîtes larvaires,
- se protéger contre les piqûres de moustiques (diffuseurs, répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires...).

A noter que pour toute information ou intervention du service de lutte anti-vectorielle, un numéro vert est à disposition de la population : 0 800 110 000.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...