Santé - Epidémie de grippe :

Faites-vous vacciner


Publié / Actualisé
Depuis le début du mois de juin, l'ARS (agence régionale de santé) note une augmentation des consultations pour syndromes grippaux à La Réunion. Aussi, la vaccination est vivement recommandée aux personnes à risque de complication et aux professionnels de santé. Pour rappel, la campagne vaccinale antigrippale à La Réunion a débuté cette année le 2 avril et se terminera le 31 juillet 2012. Les vaccins disponibles à la Réunion sont conformes aux recommandations de l'organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'hémisphère Sud.
Depuis le début du mois de juin, l'ARS (agence régionale de santé) note une augmentation des consultations pour syndromes grippaux à La Réunion. Aussi, la vaccination est vivement recommandée aux personnes à risque de complication et aux professionnels de santé. Pour rappel, la campagne vaccinale antigrippale à La Réunion a débuté cette année le 2 avril et se terminera le 31 juillet 2012. Les vaccins disponibles à la Réunion sont conformes aux recommandations de l'organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'hémisphère Sud.
La vaccination contre la grippe est le seul moyen pour les personnes fragiles de se protéger contre les complications et les formes graves de la grippe, rappelle l'ARS. En effet, chaque année, des personnes sont admises en réanimation à cause de complications respiratoires et la majorité d'entre elles n'étaient pas vaccinées.

Sont notamment concernés par la campagne de vaccination :
- les bénéficiaires habituels : personnes âgées de 65 ans et plus, personnes relevant d'une affection de longue durée,
- les enfants et adolescents (de 6 mois à 18 ans) à risque,
- les femmes enceintes,
- les personnes en surcharge pondérale.

Les professionnels de santé, en contact ou s'occupant des personnes à risque, sont également invités à se faire vacciner : médecins généralistes, pédiatres, sages-femmes, infirmiers libéraux, pharmaciens d'officine titulaires, kinésithérapeutes exerçant en libéral.

Les bénéficiaires habituels reçoivent à leur domicile un bon de prise en charge leur permettant de se faire délivrer gratuitement leur vaccin auprès de leur pharmacien et de se faire vacciner par le médecin ou l'infirmier de leur choix. Cependant, s'ils bénéficient pour la première fois de cette vaccination, ils doivent consulter au préalable leur médecin traitant.

Les autres personnes à risque devront consulter leur médecin traitant pour la prescription et la prise en charge du vaccin.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !