Parti communiste réunionnais :

La reconstruction se poursuit


Publié / Actualisé
Les membres du comité directeur du conseil de la reconstruction du parti communiste réunionnais se sont réunis ce lundi 2 juillet 2012 au Port. "Il a été décidé de poursuivre les rencontres avec les responsables du parti dans toutes les sections de l'île", expliquent-ils notamment dans le communiqué que nous publions ci-dessous. A noter que les premières conclusions des commissions qui ont été créées en vue de cette reconstruction seront débattues à la mi-juillet.
Les membres du comité directeur du conseil de la reconstruction du parti communiste réunionnais se sont réunis ce lundi 2 juillet 2012 au Port. "Il a été décidé de poursuivre les rencontres avec les responsables du parti dans toutes les sections de l'île", expliquent-ils notamment dans le communiqué que nous publions ci-dessous. A noter que les premières conclusions des commissions qui ont été créées en vue de cette reconstruction seront débattues à la mi-juillet.
"Ce lundi 2 Juillet 2012, les membres du "Comité Directeur du Conseil de la Reconstruction" se sont réunis au Port. Il a été décidé de poursuivre les rencontres avec les responsables du Parti dans toutes les sections de l'île. Un calendrier de rencontres a été établi à cet effet.

Comme annoncé lors de la dernière séance du conseil de la reconstruction, quatre commissions ont été créées :
- La commission idéologie
- La commission organisation
- La commission finances
- La commission communication

Le Comité directeur de la reconstruction a par ailleurs décidé de fixer la prochaine réunion du "Conseil de la Reconstruction" au dimanche 15 juillet 2012. Les premières conclusions des commissions seront débattues.

Le "Conseil de la Reconstruction" sera lui-même amené à prendre de nouvelles initiatives".
   

1 Commentaire(s)

Pffff!, Posté
Il serait de bon ton que le conseil de reconstruction s'ouvre à des personnalités n'appartenant pas au PCR soit en les accueillant au sein du conseil, soit en s'associant leur contribution dans un espace annexe.
Ainsi, ce personnes qui ne seraient pas sous le poids inévitable que fait peser la structure sur ses membres (quelle que soit la structure) contribuerait à ouvrir le compas des échanges faisant ainsi bénéficier la réflexion d'une latitude plus grande.
de plus, sans doute la mise en place d'un espace interactif ouvrant la réflexion au-delà des sections serait un plus faisant bénéficier la commission des apports d'une société civile qui, sans être adhérente, peut néanmoins être sympathisante.
Il restera encore à la Commission de prendre en compte les remarques, réflexion et propositions issues des ces corps associés.