Santé :

Premières journées francophones de la médecine d'urgence


Publié / Actualisé
Le Dr Arnaud Bourde, directeur du SAMU de La Réunion, le Pr Xavier Combes et leurs équipes ont co-organisé avec l'association des médecins urgentistes de Madagascar les premières journées francophones de médecine d'urgence de l'Océan Indien à Tananarive le jeudi 28 et le vendredi 29 juin.
Le Dr Arnaud Bourde, directeur du SAMU de La Réunion, le Pr Xavier Combes et leurs équipes ont co-organisé avec l'association des médecins urgentistes de Madagascar les premières journées francophones de médecine d'urgence de l'Océan Indien à Tananarive le jeudi 28 et le vendredi 29 juin.
Ces journées ont été l'occasion de présenter des communications scientifiques en médecine d'urgence par les équipes réunionnaises et malgaches sous l'égide de la société française de médecine d'urgence représentée par son président national le Pr Jeannot Schmidt et en présence du secrétaire général du ministère de la santé de Madagascar. Plus de 200 médecins se sont déplacés de toutes les provinces de Madagascar. Des délégations des Comores, des Seychelles, de Maurice et de Mayotte ont également pris part à ces journées.

Le Dr Arnaud Bourde a rappelé que l'organisation de ces journées s'inscrivait dans le cadre d'un partenariat opérationnel depuis cinq ans avec les médecins urgentistes du CHU (centre hospitalier universitaire) de Tananarive. Chaque année, des missions d'appui, de soutien et de formation sont mises en ?uvre par les équipes réunionnaises à Tananarive. Des professionnels malgaches sont, par ailleurs, accueillis au sein du CHU de La Réunion pour des échanges d'expériences en médecine d'urgence.

David Gruson, directeur du CHU de La Réunion, a indiqué que cette action s'inscrivait désormais dans le cadre d'une convention générale de partenariat entre le CHU de Tananarive et le nouveau CHU de La Réunion. Des perspectives d'extension de ce partenariat à d'autres domaines d'activités médicales ou aux champs du management en santé et de la formation médicale et paramédicale ont été mises à l'étude.

Chantal de Singly, directrice générale de l'Agence de santé de l'Océan indien a ouvert ces journées en indiquant qu'elles traduisaient concrètement la densité des actions de partenariat en santé engagées dans l'Océan indien. Elle a précisé que ces actions sont encore appelées à se renforcer dans le cadre de la stratégie régionale de coopération qui sera désormais adossée au Projet régional de santé Océan Indien en phase de finalisation.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !