Éducation nationale - Dotation de postes :

SNALC/FGAF : "le compte n'y est pas"


Publié / Actualisé
La dotation allouée par le gouvernement à l'académie de La Réunion pour les assistants d'éducation et les conseillers principaux d'éducation est "décevante" estime le SNALC/FGAF dans un communiqué publié ce vendredi 6 juillet 2012. Le syndicat estime que "le compte n'y est pas" et déplore également "que la dotation en postes de professeurs du secondaire ne soit toujours pas annoncée". Nous publions ci-après le communiqué du SNALC/FGAF
La dotation allouée par le gouvernement à l'académie de La Réunion pour les assistants d'éducation et les conseillers principaux d'éducation est "décevante" estime le SNALC/FGAF dans un communiqué publié ce vendredi 6 juillet 2012. Le syndicat estime que "le compte n'y est pas" et déplore également "que la dotation en postes de professeurs du secondaire ne soit toujours pas annoncée". Nous publions ci-après le communiqué du SNALC/FGAF
"Le SNALC/FGAF prend acte de la dotation allouée à l'académie de La Réunion pour les assistants d'éducation (AED) et les conseillers principaux d'éducation (CPE). Si la dotation du primaire avait été déjà critiquée, car ces 15 postes de professeurs des écoles, est une mesure décevante, il en est autant de la dotation de 6 CPE pour l'académie. L'académie de La Réunion, souffrant d'un retard en couverture CPE et les effectifs étant pléthoriques dans les collèges de l'île, on s'attendait à une dotation d'une dizaine de CPE.

Le compte n'y est pas, les gros collèges de plus de 1 000 élèves vont faire une rentrée 2012 avec 2 CPE seulement et pas assez d'AED. Bien que les AED ne sont pas tous en charge de la surveillance et l'encadrement des élèves dans les établissements, les 111 postes attribués à l'île sont les bienvenus. 82 postes d'AVSI pour le suivi des handicapés sont ajoutés à ce chiffre. Les élus syndicaux ont voté pour le gel des suppressions d'AED prévues au préalable de l'annonce de ces chiffres pour la rentrée 2012.

Le SNALC déplore également que la dotation en postes de professeurs du secondaire ne soit toujours pas annoncée. Le SNALC espère voir là un réel rattrapage par rapport aux suppressions précédentes et non, comme c'est le cas pour les CPE, un saupoudrage décevant face à l'urgence de la situation de l'Education à La Réunion".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !