Education nationale - Le gouvernement d'accord pour le recrutement local :

Monique Orphé est contente


Publié / Actualisé
Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon a annoncé que les mesures spécifiques prises pour la Martinique concernant le recrutement local dans la fonction publique seraient étendues à La Réunion. Dans un communiqué, la députée Monique Orphé se félicite de cette décision "qui va dans le sens de l'écoute que le Président de La République et le Gouvernement entendent accorder à tous les élus locaux et aux spécificités que nos Départements peuvent rencontrer". Nous publions le communiqué ci-dessous.
Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon a annoncé que les mesures spécifiques prises pour la Martinique concernant le recrutement local dans la fonction publique seraient étendues à La Réunion. Dans un communiqué, la députée Monique Orphé se félicite de cette décision "qui va dans le sens de l'écoute que le Président de La République et le Gouvernement entendent accorder à tous les élus locaux et aux spécificités que nos Départements peuvent rencontrer". Nous publions le communiqué ci-dessous.
"Suite à mon intervention lors de la Commission des Lois du jeudi 19 juillet auprès de Victorin Lurel, Ministre des Outre-mers en faveur du recrutement local dans l'Education Nationale, je tiens à partager ma satisfaction d'apprendre que Vincent Peillon, Ministre de l'Education Nationale, vient d'étendre les mesures spécifiques prises récemment pour la Martinique, à La Réunion.

Je rappelle que le Ministre avait pris l'engagement de permettre à tous les contractuels ayant réussi le concours et ayant déjà exercé en Martinique, d'y être affectés en priorité dès la rentrée 2012.

Cet engagement sera désormais applicable à La Réunion, conformément à la demande que j'avais formulée il y a quelques jours.

Je félicite Vincent Peillon pour cette décision qui va dans le sens de l'écoute que le Président de La République et le Gouvernement entendent accorder à tous les élus locaux et aux spécificités que nos Départements peuvent rencontrer.

Je souhaite pour ma part, que cette première mesure, soit le point de départ d'une réflexion sur le recrutement local de manière générale et celui des fonctionnaires ultra-marins qui après plusieurs années passées en métropole, expriment le souhait d'exercer dans leur Département d'origine".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !