Education - Report de la rentrée en maternelle et en primaire :

Mostafa Fourar : "Il faut absolument qu'on trouve une solution"


Publié / Actualisé
Le recteur de l'académie de La Réunion, Mostafa Fourar, a abordé les grandes lignes de la rentrée 2012 ce mardi 14 août au cours d'une conférence de presse. Après avoir passé en revue les chiffres-clés et les nouveautés de l'année, il est revenu sur la situation qui compromet actuellement la rentrée des élèves de maternelle et primaire dans la quasi-totalité des communes de l'île. "J'étais optimiste quand j'ai su que l'Etat allait apporter des réponses", dit-il, "mais les maires ont jugé que ce n'était pas suffisant". "Manifestement, on va vers un report de la rentrée. J'ose espérer que ce ne sera pas de plusieurs jours. Il faut absolument qu'on trouve une solution", a ajouté Mostafa Fourar.
Le recteur de l'académie de La Réunion, Mostafa Fourar, a abordé les grandes lignes de la rentrée 2012 ce mardi 14 août au cours d'une conférence de presse. Après avoir passé en revue les chiffres-clés et les nouveautés de l'année, il est revenu sur la situation qui compromet actuellement la rentrée des élèves de maternelle et primaire dans la quasi-totalité des communes de l'île. "J'étais optimiste quand j'ai su que l'Etat allait apporter des réponses", dit-il, "mais les maires ont jugé que ce n'était pas suffisant". "Manifestement, on va vers un report de la rentrée. J'ose espérer que ce ne sera pas de plusieurs jours. Il faut absolument qu'on trouve une solution", a ajouté Mostafa Fourar.
La rentrée aura bien lieu ce jeudi 16 août dans les collèges et lycées, mais la situation est différente dans le premier degré. A cause d'une baisse du nombre de contrats aidés, les maires de 22 communes de l'île ont décidé de reporter la rentrée à une date encore inconnue pour les élèves de maternelle et de primaire.

"J'ai pris acte de cette décision", explique Mostafa Fourar, qui, il y deux jours, se montrait encore "optimiste" quant au bon déroulement de cette rentrée. "J'étais optimiste parce que l'Etat allait apporter des réponses. L'Etat a proposé 933 contrats aidés supplémentaires auxquels s'ajoutent les 300 du conseil général, je pensais que cet effort aurait été salué par les maires", explique-t-il. "Mais ils ont jugé que ce n'était pas suffisant", poursuit Mostafa Fourar.

Le recteur, qui précise qu'il est en contact avec le secrétaire général de la préfecture et avec le président de l'association des maires, espère que la situation se règlera rapidement. "Il faut absolument qu'on trouve une solution, et le plus rapidement possible", dit-il, rappelant au passage que les résultats dans le primaire sont moins bons à La Réunion qu'en métropole.

Si Mostafa Fourar a souligné qu'il ne faut pas dramatiser la situation, il espère toutefois que la rentrée ne sera reportée que d'un jour ou deux. En attendant, il demande aux maires qui ont décidé de reporter la date de la rentrée d'annoncer les fermetures par arrêté municipal, afin que le personnel soit informé et ne se déplace pas en vain.

Concernant plus largement la rentrée 2012, le recteur est d'abord revenu sur les bons résultats du baccalauréat, soulignant que 9 bacheliers avaient décroché la note maximale à l'examen sur l'île.

Pour cette nouvelle rentrée, le premier degré accueillera 120 230 élèves, contre 120 800 l'an dernier, et le second degré comptera 101 150 élèves, contre 101 450 l'an dernier.

Au niveau des nouveautés, le recteur a rappelé que l'académie de La Réunion avait été dotée de moyens supplémentaires par le gouvernement, à savoir : 15 postes de professeurs dans le 1er degré ; 111 postes d'assistant d'éducation ; 6 postes de CPE ; 82 postes d'auxiliaires de vie scolaire ; et 10 postes d'agents de prévention et de sécurité.

A noter aussi que lors de cette rentrée 2012, ce sont environ 3 600 élèves porteurs de handicap qui seront scolarisés. Pour améliorer leurs conditions d'accueil, 4 nouvelles ULIS (unités localisées d'intégration scolaire) seront ouvertes, deux en collège et deux en lycée professionnel.

De nouvelles classes passerelles verront également le jour. Ce dispositif compte actuellement trois classes. Elles sont localisées dans les écoles maternelles, et accueillent des enfants de moins de trois ans issus de milieux défavorisés. Six nouvelles classes passerelles ouvriront cette année. A terme, l'objectif est d'en avoir une dans chacune des 24 communes.

Enfin, le recteur a également annoncé les actions innovantes pour l'année à venir, à commencer par la concertation en vue de la refondation de l'école. Il s'agira de faire un état des lieux du système éducatif à La Réunion, d'identifier les points de blocage et de faire des propositions concrètes en vue de son amélioration. Représentants des personnels, des élèves, ainsi que des représentants du tissu socio-économique, des collectivités locales et des parlementaires seront associés à cette concertation, qui devrait se dérouler les 6 et 7 septembre.

En novembre, l'académie de La Réunion participera par ailleurs à la première conférence régionale sur l'éducation, aux côtés de Madagascar, Maurice, les Seychelles, les Comores et Mayotte. L'académie de La Réunion organisera aussi le premier séminaire régional d'histoire des arts en octobre. Enfin, elle participera aux Etats généraux de l'enseignement du chinois et aux assises de l'enseignement supérieur et de la recherche.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !