Rentrée scolaire reportée dans le primaire :

Les maires informent la population


Publié / Actualisé
Prévue pour ce jeudi 16 août 2012, la rentrée scolaire n'aura finalement pas lieu dans les écoles primaires et maternelles de 23 des 24 communes de La Réunion. Les maires, toutes tendances politiques confondues, ont pris cette décision pour protester contre la baisse en moyenne de 34% du nombre de contrats unique d'insertion (CUI) et de contrat d'accompagnement vers l'emploi (CAE) allouée par l'État pour le second semestre 2012. Plusieurs d'entre eux ont choisi de s'en expliquer par communiqués. Nous les publions ci-dessous
Prévue pour ce jeudi 16 août 2012, la rentrée scolaire n'aura finalement pas lieu dans les écoles primaires et maternelles de 23 des 24 communes de La Réunion. Les maires, toutes tendances politiques confondues, ont pris cette décision pour protester contre la baisse en moyenne de 34% du nombre de contrats unique d'insertion (CUI) et de contrat d'accompagnement vers l'emploi (CAE) allouée par l'État pour le second semestre 2012. Plusieurs d'entre eux ont choisi de s'en expliquer par communiqués. Nous les publions ci-dessous
* La Possession
"Le maire de La Possession, Roland Robert, informe la population que suite au nombre insuffisant d'emplois aidés alloués pour le second semestre 2012, la Commune ne peut répondre aujourd'hui aux besoins de fonctionnement des Écoles maternelles et élémentaires de la Ville, notamment pour tout ce qui touche à l'hygiène et à la sécurité, et en particulier au niveau de : l'accueil, la surveillance, l'entretien, la restauration, le périscolaire.
Dans ces conditions, le Service public ne pourra être assuré dans toutes les Écoles maternelles et élémentaires de la Ville, à compter du Jeudi 16 Août 2012 et ceci, jusqu'à nouvel ordre".

* Le Port
"La municipalité du Port informe la population que la rentrée scolaire pour les écoles élémentaires et maternelles n'aura pas lieu le jeudi 16 août 2012. Elle est reportée à une date ultérieure en raison de la non attribution par l'Etat des contrats aidés nécessaires au fonctionnement normal des écoles. Sans ces contrats aidés, la sécurité et la surveillance des enfants ne pourront être assurées".


* Saint-Leu
"Le député-maire de Saint-Leu, Thierry Robert, informe la population que suite au nombre insuffisant de contrats aidés alloués pour le second trimestre 2012, a commune ne peut répondre correctement aux besoins des écoles (maternelles, primaires et élémentaires) de la Ville, notamment en ce qui concerne l'hygène et la sécurité.
Dans ces conditions, les écoles de la ville de Saint-Leu ne pourront accueillir, les enfants à compter du jeudi 16 août et ce jusqu'à nouvel ordre".

* Saint-Pierre
"La ville de Saint-Pierre a pris un arrêté prescrivant la fermeture, pour le jeudi 16 août 2012, de l'ensemble des établissements scolaires du 1er degré (écoles maternelles et primaires)".
   

1 Commentaire(s)

Yvon, Posté
c'est le pire des constacts, quelle faillite, une société qui ne peut assurer l'éducation de ses progénitures,en l'occurence le socle même de l'éducation & la formation de jeunes individus (la petite enfance & l'enfance).
La "balle n'est pas seulement dans la cour de l'état".Des moyens oui! mais des manoeuvres dilatoires & politiques? à quel prix! la responsabilité des maires sont entiérements engagés, parceque le budget le plus important dans la gestion d'une commune me semble t'il, c'est la gestion aussi des établissements scolaires,autres que les mediathéques etc...