Sainte-Marie - Société protectrice des animaux :

Chiens et chats cherchent famille


Publié / Actualisé
Ouvert sur le site du Grand Prado à Sainte-Marie depuis le 1er janvier 2010, le refuge de la société protectrice des animaux (SPA) ne désemplit pas. Lâchés sur les bords de routes ou encore les ravines puis récupérés par la fourrière... Actuellement, ce sont une quarantaine de chats et une soixantaine de chiens qui attendent de trouver un nouveau foyer. Dans les coulisses de ce refuge qui accueille les animaux en détresse...
Ouvert sur le site du Grand Prado à Sainte-Marie depuis le 1er janvier 2010, le refuge de la société protectrice des animaux (SPA) ne désemplit pas. Lâchés sur les bords de routes ou encore les ravines puis récupérés par la fourrière... Actuellement, ce sont une quarantaine de chats et une soixantaine de chiens qui attendent de trouver un nouveau foyer. Dans les coulisses de ce refuge qui accueille les animaux en détresse...

Au refuge de Sainte-Marie, à plusieurs dans un même box, chiens et chats attendent désespérément. Condamnés à l’errance dans les rues de l’île, ici, les animaux, bien souvent en détresse, sont accueillis après leur abandon ou après avoir été confiés par la fourrière. En manque d’affection, ils espèrent trouver un foyer.

Actuellement, ils sont 65 chiens et 40 chats dans ce refuge. Un refuge plein à craquer tout au long de l’année, tout comme les autres structures de ce type dans l’île.

A Sainte-Marie, ce sont quatre personnes qui s'occupent de la centaine d'animaux. Sans oublier les bénévoles. Du toilettage au nettoyage des box, en passant par la visite des éventuels adoptants, la nourriture ou encore les balades des chiens… Tout est minutieusement orchestré pour que les pensionnaires se sentent bien jusqu’à leur adoption. Comptez 150 euros pour un chien et 80 euros pour un chat, la stérilisation, les deux premiers vaccins et l’identification de l’animal compris.

A noter que pour limiter les abandons, le refuge de la SPA Nord assure la stérilisation gratuite des animaux pour les personnes non imposables des communes de la CINOR, à savoir Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne, à son dispensaire situé sur le boulevard Lancastel à Saint-Denis.

En 2010, 624 chiens et 349 chats ont trouvé une famille sur toute l’île.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !