Présidence de l'Université de La Réunion :

Le rapporteur public demande l'annulation de l'élection


Publié / Actualisé
Ce lundi 3 septembre 2012, le rapporteur public du tribunal administratif de Saint-Denis a demandé l'annulation de l'élection Mohamed Rochdi à la présidence de l'Université de La Réunion, et ce, suite à la requête de Philippe Jean-Pierre, à la tête de la liste adverse, "Refonder l'université de la Réunion". Le rapporteur public se base sur "le défaut ou l'absence d'affichage des listes électorales".
Ce lundi 3 septembre 2012, le rapporteur public du tribunal administratif de Saint-Denis a demandé l'annulation de l'élection Mohamed Rochdi à la présidence de l'Université de La Réunion, et ce, suite à la requête de Philippe Jean-Pierre, à la tête de la liste adverse, "Refonder l'université de la Réunion". Le rapporteur public se base sur "le défaut ou l'absence d'affichage des listes électorales".

Pour rappel, le jeudi 7 juin dernier, lors de l’élection des conseils de l'Université de La Réunion, la liste "Démocratie, partage et service public" de Mohamed Rochdi avait obtenu la majorité absolue, soit 12 élus sur 21 au conseil d'administration. La liste "Refonder l'université de la Réunion", menée par Philippe Jean-Pierre, avait remporté, elle, deux sièges. Ce dernier avait alors déposé un recours, qui a été rejeté, devant la commission de contrôle pour contester l’organisation de l’élection, pointant du doigt "plusieurs dysfonctionnements", puis une requête en annulation au tribunal administratif de Saint-Denis.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !