Saint-Denis - Champ Fleuri :

Les journalistes se mobilisent pour la liberté de la presse


Publié / Actualisé
Ils étaient environ 200 à se réunir ce lundi 17 septembre 2012 en milieu de journée sur l'esplanade des Droits de l'Homme à Champ Fleuri (Saint-Denis) pour soutenir les journalistes qui ont été victimes d'une violente agression samedi lors d'une conférence de presse tenue par le député-maire de Saint-Leu. Des représentants de toutes les rédactions de l'île, mais aussi des élus, tels que Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, ou Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul, et des citoyens, se sont déplacés pour montrer leur solidarité, défendre la liberté de la presse, et dénoncer les violences.
Ils étaient environ 200 à se réunir ce lundi 17 septembre 2012 en milieu de journée sur l'esplanade des Droits de l'Homme à Champ Fleuri (Saint-Denis) pour soutenir les journalistes qui ont été victimes d'une violente agression samedi lors d'une conférence de presse tenue par le député-maire de Saint-Leu. Des représentants de toutes les rédactions de l'île, mais aussi des élus, tels que Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, ou Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul, et des citoyens, se sont déplacés pour montrer leur solidarité, défendre la liberté de la presse, et dénoncer les violences.

Lors de cette manifestation, plusieurs témoignages ont été apportés, dont ceux de journalistes qui ont été agressés. Des propositions ont également été faites suite aux violences subies par les journalistes samedi dernier. Il a notamment été proposé aux rédactions de bannir le nom du député-maire de Saint-Leu des reportages, tout en continuant à couvrir - pour la population - l'actualité relative à la commune.

De nombreux journalistes étaient présents sur l’esplanade des Droits de l’Homme pour cette mobilisation de solidarité. A leurs côtés, élus, syndicalistes, représentants d’associations et citoyens sont venus apporter leur soutien.

Pour rappel, lors d'une conférence de presse ce samedi, le député-maire de Saint-Leu, mécontent d'un article de notre confrère le JIR, a lancé que "les journalistes du Journal de l'île ne sont pas les bienvenus". L'ambiance s'est alors tendue dans la foule qui entourait le petit groupe de journalistes. Les invectives et les insultes ont commencé à pleuvoir. Peu de temps après la situation a complètement dégénéré.

Une journaliste de Clicanoo, le site internet du JIR, a failli se faire agresser par des militants du député-maire saint-leusien. En tentant de s'interposer, notre confrère du Quotidien a été violemment frappé à coups de poings et de pieds. les agresseurs ont continué à le frapper alors qu'il se trouvait au sol. Une équipe de Réunion Première a également été prise à partie. Certains militants de Thierry Robert se sont interposés entre les agresseurs et les journalistes et ont pu éloigner les assaillants.

www.ipreunion.com

   

14 Commentaire(s)

Elie, Posté
heureusement qu'il y a certains jeunes faux syndicalistes pour s'arrêter sur le seul qui n'a pas montré sa tête !! LOL par contre personne ne parle des représentants du modem, parti de thierry robert, présents à la mobilisation, qui n'ont pas tenu à se démarquer du maire de st leu
25mars 1962, Posté
LA JALOUSAY LA PAS BON MEME
Zot lé sur, Posté
@ 25mars 1962, il faut écrire soit en français correct sinonsa an kréol korek. Si ou vé ekri kréol, i fo pa ékir "la ti monte plis ton jalousay le pa bon pou l'estomac", i fo ékri ek in bon lortograf komsa : "la ti mont plis ton jalouzi, lé pa bon pou lestoma". Alé wouar sa ek Gilles Leperlier, li nora le tan ek ou
25mars 1962, Posté
Zot le sur la ti monte plis ton jalousay le pa bon pou l'estomac.
Vu , Posté
Moi j'ai vu Gillou bande de jaloux
Zot lé sur, Posté
@ 25mars 1962, c'est vrai j'avoue, l'immense, inexorable et brillant succès politique et médiatique de Gilles Leperlier a de quoi rendre jaloux
25mars 1962, Posté
ote Zot le sur arret pler si leperllier la jalousie le pas bon.
Marrelle, Posté
Sinon, Jean-Hugues Ratenon s'est rasé la barbe
Zot lé sur?, Posté
Et les gars, vous êtes sûrs que Gilles Leperlier était là? On la pas vu à la télé c'est bizarre, il rate jamais une caméra quand il est là
Pas hypocrite , Posté
D'accord avec Sky, je pense que cette (pseudo) solidarité va durer le temps des roses (sans mauvais jeu de mots pour les élus socialistes présents à la manifestation). Juste le temps de se donner bonne conscience pour ensuite recommencer à regarder ailleurs lorsque des journalistes, il est vrai n'appartenant pas à des média dominants, sont discriminés par des élus et/ou des chefs d'entreprise
Arrf, Posté
@camegonfle: Oui, il était là, accompagné de JH Ratenon
Nini, depuis son mobile, Posté
A ils sont beau nos journaliste solidaire,courageux, et apres !!!!!
Camegonfle, Posté
Gilles Leperlier était présent?
Sky, Posté
Ouais ouais ouais faut voir si cette belle solidarité va continuer mais j'en doute