Indemnisation des agriculteurs touchés par la sécheresse :

Les fonds débloqués


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié ce mercredi 3 octobre 2012, la chambre d'agriculture et la CGPER (confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion) indiquent que des fonds à destination des agriculteurs durement touchés par la sécheresse ont été débloqués "après plusieurs semaines de manifestations et de réunions". Selon elles, "un arrêté préfectoral est en cours de signature et concerne un versement des indemnisations d'un montant de 3,2 millions d'euros pour les 637 agriculteurs sinistrés". Elles demandent, par ailleurs, que "l'indemnisation soit versée au cas par cas en fonction des pertes réelles afin de ne pas pénaliser certains agriculteurs qui souffrent de la sécheresse depuis trois ans".
Dans un communiqué publié ce mercredi 3 octobre 2012, la chambre d'agriculture et la CGPER (confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion) indiquent que des fonds à destination des agriculteurs durement touchés par la sécheresse ont été débloqués "après plusieurs semaines de manifestations et de réunions". Selon elles, "un arrêté préfectoral est en cours de signature et concerne un versement des indemnisations d'un montant de 3,2 millions d'euros pour les 637 agriculteurs sinistrés". Elles demandent, par ailleurs, que "l'indemnisation soit versée au cas par cas en fonction des pertes réelles afin de ne pas pénaliser certains agriculteurs qui souffrent de la sécheresse depuis trois ans".

Par ailleurs, la chambre d’agriculture et la CGPER réclament "que tout soit mis en œuvre pour prévoir l’indemnisation des planteurs de cannes ainsi que le prolongement de l’arrêté sécheresse et son extension pour l’ensemble du territoire".

"Cette indemnisation permettra aux agriculteurs de sortir la tête de l’eau et de faire face aux difficultés de trésorerie mais ne résoudra pas la crise actuelle due au manque de fourrage et à l’absence de précipitations qui rendent impossible la production maraîchère et fruitière", terminent-elles.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !