Questions au gouvernement :

Thierry Robert interpelle Manuel Valls sur les contrôles des ultramarins dans les aéroports


Publié / Actualisé
Dans le cadre des questions au gouvernement ce mercredi 3 octobre, Thierry Robert, le député-maire de Saint-Leu, a interpellé le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, sur la question relative aux contrôles d'identité que subissent les Français natifs de La Réunion et tous ceux de la France d'Outre-mer au débarquement des aéroports en France hexagonale. Nous publions ci-dessous sa question.
Dans le cadre des questions au gouvernement ce mercredi 3 octobre, Thierry Robert, le député-maire de Saint-Leu, a interpellé le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, sur la question relative aux contrôles d'identité que subissent les Français natifs de La Réunion et tous ceux de la France d'Outre-mer au débarquement des aéroports en France hexagonale. Nous publions ci-dessous sa question.

"Je vous sollicite au sujet d’une pratique qui consiste à contrôler systématiquement l’identité des Français en provenance de la France d’Outre-Mer lorsque ceux-ci débarquent dans les aéroports de la France hexagonale.

Ils ont déjà fait l’objet d’un contrôle à l’embarquement, ce qui est normal. Pour quelles raisons sont-ils à nouveau contrôlés à leur arrivée, alors qu’aucune escale n’a été effectuée ?

Monsieur le Ministre, il apparaît que les Régions Ultra Périphériques (RUP), comme La Réunion, font partie intégrantes de l’Union européenne, mais pas de l’Espace Schengen.

Or, le travail de contrôle mené par la Police aux frontières à l’entrée de certaines régions d’Outre-Mer, et notamment La Réunion, démontre une maîtrise totale de l’immigration illégale.

J’ai bien conscience, Monsieur le Ministre, que l’Etat ait la légitimité et le devoir de lutter contre l’immigration illégale en France. Mais cette pratique appliquée sur nos concitoyens de La Réunion et de certains territoires de la France d’Outre-Mer, qui sont autant Français que vous et moi, n’est pas simplement maladroite. Elle est surtout perçue par nos compatriotes d’Outre-Mer comme discriminante.

Monsieur le Ministre, je ne cherche pas à mettre à défaut vos services qui font un travail remarquable au quotidien. Je veux seulement vous alerter sur cette anomalie.

En effet, cette pratique ne doit pas obérer l’objectif d’une équité entre tous les territoires de la République française. Et c’est un symbole fort pour tous nos compatriotes de la France d’Outre-Mer.

Monsieur le Ministre, ma question est donc la suivante : que comptez-vous faire, et dans quel délai, pour que nos compatriotes de La Réunion et de toute la France d’Outre-Mer n’aient plus à subir ce double contrôle d’identité ?"

   

1 Commentaire(s)

Passagere de la Réunion, Posté
Vaut mieux 2 contrôles bien réalisées, qu'un contrôle mal fait