Conseil général :

Des orientations budgétaires axées sur l'interdépendance du social et de l'économie


Publié / Actualisé
Ce mercredi 7 novembre 2012, les orientations budgétaires 2013 du conseil général seront débattues en assemblée plénière. Axées sur l'interdépendance du social et de l'économie, ces dernières ont été présentées par Nassimah Dindar, présidente du conseil général lors d'un point presse, ce mardi 6 novembre. "Les orientations budgétaires 2013 se veulent réalistes, pragmatiques et proactives tout en activant le levier économique pour construire l'avenir des Réunionnais et de La Réunion", a-t-elle déclaré.
Ce mercredi 7 novembre 2012, les orientations budgétaires 2013 du conseil général seront débattues en assemblée plénière. Axées sur l'interdépendance du social et de l'économie, ces dernières ont été présentées par Nassimah Dindar, présidente du conseil général lors d'un point presse, ce mardi 6 novembre. "Les orientations budgétaires 2013 se veulent réalistes, pragmatiques et proactives tout en activant le levier économique pour construire l'avenir des Réunionnais et de La Réunion", a-t-elle déclaré.

Selon la présidente du Département, "l’an dernier, nous avons parlé de budget combatif, cette année, nous parlons de budget ingénieux, c’est-à-dire, nous avons appris à faire mieux avec moins de moyens". Elle a ainsi indiqué qu’"il n’était pas question de céder à la tentation mathématique de supprimer les actions et politiques volontaristes mises en œuvre depuis plusieurs années".

Ainsi, pour 2013, le conseil général entend "améliorer l’impact économique de chacune de ses politiques sociales" et "développer la rentabilité sociale de chacune de ses politiques économiques".

"Nous allons moderniser notre organisation pour améliorer nos réponses à l’urgence sociale", a souligné Robert Nativel, conseiller général. Outre la mise en place de guichet unique, les dispositifs en faveur des publics vulnérables seront rénovés.

La solidarité économique sera, elle aussi, développée par "l’optimisation des dispositifs d’insertion pour passer des revenus de transfert aux revenus productifs". "Nous voulons développer les savoir-être et savoir-faire pour préparer l’accès à l’emploi en proposant un véritable parcours aux publics en insertion", a précisé Robert Nativel, en ajoutant que cela passe par "le démarrage de l’Académie des Dalons, le service civique ou encore la valorisation des espaces naturels et forêts et la structuration de la filière goyavier".

Enfin, le conseil général souhaite "renforcer l’impact socio-économique de ses politiques d’investissements et de développement durable" notamment en soutenant l’activité du BTP ou encore en développant l’activité agricole.

Par ailleurs, interrogée sur le fait, que depuis son adhésion à l'UDI (union des démocrates et des indépendants), elle avait au sein de l'opposition des élus de sa majorité, Nassimah Dindar répond: "le maire de Saint-Denis a dans sa majorité quelqu'un de l'UMP et quelqu'un de l'UDI, il n'y a pas de problème pour lui. J'assure mon travail et tous mes dossiers normalement et tout le monde y participe".

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !