Fêtes de fin d'année :

La vente de pétards réglementée


Publié / Actualisé
Impossible pour certains Réunionnais de passer les réveillons de Noël et du Nouvel An sans eux. Chaque année, les fêtes de fin d'année continuent, en effet, d'être "sonorisés" par les pétards ou les fusées. À leur approche, la préfecture tient à rappeler la réglementation en vigueur en matière de vente de pétards et d'artifices de divertissements. Elle souligne que les services de police et de gendarmerie y seront particulièrement vigilants.
Impossible pour certains Réunionnais de passer les réveillons de Noël et du Nouvel An sans eux. Chaque année, les fêtes de fin d'année continuent, en effet, d'être "sonorisés" par les pétards ou les fusées. À leur approche, la préfecture tient à rappeler la réglementation en vigueur en matière de vente de pétards et d'artifices de divertissements. Elle souligne que les services de police et de gendarmerie y seront particulièrement vigilants.

Si un arrêté préfectoral du 7 janvier 2010 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage interdit les bruits gênants liés à l’utilisation des pétards et autres pièces d’artifices sur la voie publique ou dans les lieux accessibles au public, la préfecture indique que, par tradition, des dérogations peuvent être accordées par les maires à l’occasion des fêtes civiles et religieuses qui entourent la fin d’année.

Ainsi, seuls les artifices de catégorie 1 et du groupe K1, qui présentent un risque minime sont accessibles aux mineurs de 12 ans et plus. Les marchands ambulants ne peuvent, eux, proposer à la vente plus de 20 kilos d'artifices de cette catégorie et 10 kilos d'artifices de catégorie 2 et du groupe K2, qui doivent contenir un mode d’emploi. Pour la vente au détail, ces artifices ne peuvent contenir plus de 2 kg de matière explosive.

Autres conditions : les artifices de divertissement ne peuvent être stockés que dans des dépôts possédant une autorisation préfectorale délivrée au titre de la réglementation des installations classées, et qui est également applicable aux marchands ambulants.

Enfin, la préfecture souligne que l'autorisation de vente est délivrée sous réserve de la détention à proximité immédiate du point de vente d’un extincteur adapté aux risques, de type eau pulvérisée.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !