Etablissements pénitentiaires dans les Outre-mer :

L'observatoire international des prisons demande des rénovations


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié le samedi 22 décembre 2012, l'observatoire international des prisons (OIP) a demandé que les mesures de rénovation prises pour la prison des Baumettes à Marseille s'appliquent "également immédiatement dans les prisons d'Outre-mer". "Des travaux doivent être engagés là où sont constatées des dégradations susceptibles de mettre en danger les détenus, à savoir la vétusté des installations électriques ou la difficulté d'accès à l'eau courante et aux sanitaires", a détaillé François Bès, coordinateur Ile-de-France/Outre-mer de l'OIP, à l'AFP (Agence France Presse). L'OIP pointe du doigt les conditions de vie de huit prisons ultramarines, dont celle de Saint-Pierre à La Réunion.
Dans un communiqué publié le samedi 22 décembre 2012, l'observatoire international des prisons (OIP) a demandé que les mesures de rénovation prises pour la prison des Baumettes à Marseille s'appliquent "également immédiatement dans les prisons d'Outre-mer". "Des travaux doivent être engagés là où sont constatées des dégradations susceptibles de mettre en danger les détenus, à savoir la vétusté des installations électriques ou la difficulté d'accès à l'eau courante et aux sanitaires", a détaillé François Bès, coordinateur Ile-de-France/Outre-mer de l'OIP, à l'AFP (Agence France Presse). L'OIP pointe du doigt les conditions de vie de huit prisons ultramarines, dont celle de Saint-Pierre à La Réunion.

Outre la prison de Saint-Pierre, l’OIP, dont le but est de promouvoir le respect des personnes incarcérées, souhaite des rénovations pour les établissements pénitentiaires de Faa'a-Nuutania en Polynésie, Camp Est en Nouvelle-Calédonie, Majicavo à Mayotte, Basse-Terre et Baie-Mahault en Guadeloupe, Ducos en Martinique, et Remire-Montjoly en Guyane. 

"L'Outre-mer concentre malheureusement un ensemble d'établissements vétustes, surpeuplés et dégradés qui existent certes aussi dans l'Hexagone mais qui ont tendance à être oubliés", a expliqué François Bès à l’AFP. 

Face à l'insalubrité de la prison des Baumettes à Marseille, le Conseil d'Etat a ordonné il y a quelques jours la mise en oeuvre d'une "opération d'envergure" de dératisation et de désinsectisation de l'établissement pénitentiaire où le traitement réservé aux détenus est jugé illégal. 

Le 14 décembre dernier, le tribunal administratif de Marseille, saisi par l'OIP, avait déjà sommé l'administration pénitentiaire d'agir aux Baumettes, demandant que chaque cellule soit dotée d'un éclairage, que les détritus soient enlevés et que les repas ne soient plus entreposés à même le sol ni près des bennes à ordures. 

"Comme pour la prison des Baumettes, des travaux ont parfois été annoncés ou sont en cours. Mais la gravité de la situation appelle à des mesures immédiates", a estimé l'OIP.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !