Felleng - Une réouverture de la route du littoral pas envisagée avant samedi :

La terrible houle déplace les blocs de basculement


Publié / Actualisé
Ce jeudi 31 janvier 2013, alors que le cyclone tropical Felleng était à 7 heures à 495 km au nord-ouest de La Réunion, une forte houle s'abat toujours sur la route du littoral, qui a été fermée ce mercredi. La direction régionale des routes a indiqué qu'aucun convoi poids lourds ne pourra être organisé ce jour, ni vendredi. "Nous avons procédé à une inspection ce matin, qui a confirmé un renforcement de la houle. Conséquence pour la route, des forts paquets de mer avec des galets qui sont tombés et qui ont atteint la chaussée côté mer et côté montagne, et dont la force a déplacé les chaines de blocs qui servent au basculement habituel", explique Jean-Louis Cariou, directeur d'exploitation et d'entretien de la route. La réouverture de la route n'est pas envisagée avant samedi.
Ce jeudi 31 janvier 2013, alors que le cyclone tropical Felleng était à 7 heures à 495 km au nord-ouest de La Réunion, une forte houle s'abat toujours sur la route du littoral, qui a été fermée ce mercredi. La direction régionale des routes a indiqué qu'aucun convoi poids lourds ne pourra être organisé ce jour, ni vendredi. "Nous avons procédé à une inspection ce matin, qui a confirmé un renforcement de la houle. Conséquence pour la route, des forts paquets de mer avec des galets qui sont tombés et qui ont atteint la chaussée côté mer et côté montagne, et dont la force a déplacé les chaines de blocs qui servent au basculement habituel", explique Jean-Louis Cariou, directeur d'exploitation et d'entretien de la route. La réouverture de la route n'est pas envisagée avant samedi.

Selon Jean-Louis Cariou, "il y a danger aujourd’hui à faire passer les convois comme nous l’avions imaginé un moment, et un danger également de faire intervenir des agents de la route pour remettre en place les blocs qui servent au basculement". "La situation est bloquée, nous avons prévenu les professionnels, les transporteurs, et avec l’appui des forces de l’ordre, nous leur avons demandé de rebrousser chemin", ajoute-t-il.

"Nous avons également demandé aux agents qui habituellement contribuent à la surveillance et au patrouillage de rester aux extrémités pour l’instant. Ce sera comme cela au moins aujourd’hui et probablement vendredi, sous réserve d’une évolution de la météo qui nous permettra d’envisager une autre hypothèse", continue Jean-Louis Cariou.

Le directeur d’exploitation et d’entretien de la route témoigne d’une "houle impressionnante", mais côté falaise, il indique qu’il n’y a "pas de blocs rocheux qui sont tombés sur la route". "Malgré les pluies importantes, on n’a pas constaté de cailloux tombés sur la chaussée", dit-il.

Concernant la possible réouverture de la route du littoral, il a expliqué que cela n’est pas envisageable avant samedi. "Selon les informations de la météo, on aura des pluies abondantes aujourd’hui, demain, et probablement jusqu’à samedi midi, voire samedi soir. Quant à la houle, elle doit décroître à partir de samedi", souligne-t-il. "Nous sommes très attentifs à cette houle. Si elle diminue suffisamment, elle nous permettrait de basculer la route du littoral. Mais avec les éléments dont on dispose aujourd’hui, c’est une hypothèse qu’on ne peut pas envisager avant samedi", a-t-il terminé.

Rappelons que la route du littoral est fermée depuis 14h30 ce mercredi. Une déviation est mise en place par la route de la Montagne.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !