Social - Entreprises BTP Valromex et Transport Préfabrication Valromex :

Le conflit s'enlise


Publié / Actualisé
Après huit jours de grève, le conflit s'enlise chez les sociétés BTP Valromex, spécialisée dans la fabrication des pierres artificielles, et Transport Préfabrication Valromex, spécialisée dans les transports. Depuis tôt ce mardi 12 février 2013, près de 200 personnes - des militants de la CGTR et des salariés - sont rassemblées devant l'usine de production à la ZAC des Grègues à Saint-Joseph. Les manifestants réclament, entre autres, l'arrêt de la procédure de licenciement d'une salariée. "Tant que la direction refusera de négocier, nous ne bougerons pas", prévient Clara Derfla, représentante syndicale de la CGTR.
Après huit jours de grève, le conflit s'enlise chez les sociétés BTP Valromex, spécialisée dans la fabrication des pierres artificielles, et Transport Préfabrication Valromex, spécialisée dans les transports. Depuis tôt ce mardi 12 février 2013, près de 200 personnes - des militants de la CGTR et des salariés - sont rassemblées devant l'usine de production à la ZAC des Grègues à Saint-Joseph. Les manifestants réclament, entre autres, l'arrêt de la procédure de licenciement d'une salariée. "Tant que la direction refusera de négocier, nous ne bougerons pas", prévient Clara Derfla, représentante syndicale de la CGTR.

Rassemblés à la ZAC des Grègues, les manifestants dénoncent également des "méthodes de voyou" de la part de la direction. Ils exigent l'application de la convention collective du BTP avec le règlement des arriérés de salaires ainsi que le paiement de la totalité des heures supplémentaires et d'un 13ème mois.

Selon Clara Derfla de la CGTR, les grévistes sont déterminés à rester sur place tant que la direction refusera de négocier.

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !